Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

NAO 2011 REPRISE DES NEGOS LE 16 FEVRIER

Publié le par LA CGT ENDEL

REPRISE DES NEGOCIATIONS LE 16 FEVRIER 2011.

La Direction nous informe qu'une réunion de négociation sur la NAO 2011, se tiendra le 16 février 2011 à Colombes.

Nous reviendrons vers vous, afin de vous rendre compte des avancées.

Publié dans ACCORDS ENDEL GDF SUEZ

Partager cet article

Repost0

NAO 2011:UN MARCHE DE DUPES...

Publié le par LA CGT ENDEL

CGT 1

ENDEL 1

                         NAO 2011 ENDEL GDF SUEZ, LE MARCHÉ DE DUPES !!

Depuis la première réunion de la NAO le 5 décembre 2010, la Direction nous mène en bateau, lors des négociations nous avons tout entendu : la société perd 5,2 Millions d’€uros !!, la crise est là, c'est la misère etc etc... Ensuite le 5 janvier, nous avons entendu : nous serons à l’équilibre (légèrement positif ou négatif !!) le 25 janvier même « son de cloche ».

La CGT, conscient que le marché n’est pas forcement bénéfique à notre entreprise en ce moment, avait accepté une Augmentation Générale pour les ouvriers de 1,4% avec un talon de 28,00 €, pour les ETAM de 1,3% avec aussi un talon de 28,00 € et pour les Cadres 2,6 % en Augmentation Individuelle (Alors que la CGT revendiquait pour les Cadres 1,7% en AG représentant à minima le coup de la vie).

Le 3 février lors du CCE et fort de ses bon résultats que l’on nous a caché lors de toutes ses négociations, la Direction nous annonce qu’elle fera un bénéfice d’environ 6,7 Millions d’€uros.

DE QUI CE MOQUE T’ON ! LES DÉS ÉTAIENT T-ILS PIPÉS D’AVANCE!!!

Les salariés qui mouillent leur chemise quand l’entreprise touche le fond, se demandent ou et comment peut on motiver et fidéliser les ouvriers de l’entreprise, alors que, l’on nous annonce des modifications ou des transformations en Unité Territoriales, ou nous savons pertinemment qui seront les premières victimes de cette réorganisation.

Depuis des années et quelques soient les Directions nous subissons leurs décisions, la CGT dit STOP !! Il y en à marre.

Aujourd’hui le 3  février, toutes les OS ont dit NON, (nous avons même refusé de signer le PV de désaccord) nous avons demandé, devant les excellents résultats de l’entreprise, de nous revoir, la réponse de cette Direction qui ne pense qu’à elle et à ses profits ne c’est pas fait attendre, comme d’habitude sa réponse a été NEGATIVE.

Ensemble nous devons revendiquer une NAO au niveau des résultats de l’entreprise, arrêtons de nous voiler la face, il n’y a qu’une solution que nous soyons Cadres, ETAM, Ouvriers si cette Direction veut transformer notre entreprise en Unité Territoriale, elle a besoin de nous….Indigniez vous !!! Mais Défendez-vous !!!

Quelque soit votre catégorie de salariés, nous devons défendre nos droits, d’avoir un salaire décent et respectable comme le leur, car la crise a bon dos et ne fait pas que des malheureux…

Quelque soit votre Organisation Syndicale, la CGT vous invite à aider vos Elus afin de faire reculer cette Direction et de revenir à la table des négociations.

         Dès lundi contacter vos élus CGT, afin de donner une réponse ferme à notre Direction.

Montreuil le 4 février 2011

 

 

Publié dans ACCORDS ENDEL GDF SUEZ

Partager cet article

Repost0

PROPOSITION DES RESULTATS NAO 2011 ENDEL

Publié le par LA CGT ENDEL

           NAO 2011 CHEZ ENDEL RESULTATS

 

La dernière réunion de NAO vient de se terminer, voici les propositions de la Direction, celles-ci sont soumises à condition.

1er proposition : Cette proposition est soumise à la signature des OS.

Ouvriers AG de 1,4 %        AI de 0,7 %     Talon de 28,00 €

ETAM     AG de 1,4 %        AI de 0,7 %     Talon de 28,00 €

Cadres et Assimilés         AI de 2,6 %

Salaire mini  ENDEL    1425,00 €

 

 

S’il n’y a pas de signature des OS voici la 2e proposition :

Ouvriers AG de 1,4 %   AI de 0,7  Talon de 25,00 €

ETAM   AG de  1,3 %  AI de 0,8   Talon de 25,00 €

Cadres et Assimilés   AI de 2,6 %

Augmentation de la Prime annuelle complémentaire qui passe de 300,00 à 330,00 €.

Salaire mini ENDEL 1420,00 €

Il faut donner notre réponse pour le 4 février.

Faite des assemblées et rapprocher vous de vos Délégués Syndicaux CGT ou DP et CE  pour faire savoir si la CGT doit signer  ou non cette proposition.

 

                                                                      Colombes 25 janvier 2011

 

Publié dans ACCORDS ENDEL GDF SUEZ

Partager cet article

Repost0

NAO 2011 CHEZ ENDEL GDF SUEZ, INDIGNEZ-VOUS !!!

Publié le par LA CGT ENDEL

      NAO 2011 CHEZ ENDEL GDF SUEZ, INDIGNEZ-VOUS !!!

NAO 2011 : Les réunions sur la NAO ont commencé depuis décembre la dernière en date fut le 5 janvier, la prochaine a lieu le 25 janvier, mais d’ors et déjà nous pouvons vous annoncez que la cuvée 2011 sera de la même teneur que celle de 2010, c'est-à-dire très insignifiante...

Pour l’instant les propositions de la Direction sont pour les ouvriers : Augmentation Générale de 0,9% avec un talon de 15,00 € et une Augmentation Individuelle de 0 ,8 %, pour les ETAM l’Augmentation Générale est de 0,8% avec un talon de 15,00 €, et l’Augmentation Individuelle est de 0,8 %, pour les Cadres une Augmentation Individuelle de 2 %.

Autant vous dire que pour la CGT cela ne reflète même  pas le niveau de l’inflation 2010 de 1,6 %...

De plus notre entreprise subit un changement d’orientation et de réorganisation avec les Unités Territoriales, qui seront très déstructurant au niveau des emplois chez ENDEL.

UNE GRILLE DE SALAIRE : Depuis des années la CGT ENDEL demande de revaloriser le travail, et que ceci passe par  une augmentation des salaires  et une évolution de carrière, cela passe aussi par la création d’une grille des salaires qui doit être un élément structurant pour redonner du sens au collectif de travail. La non reconnaissance des qualifications et du savoir faire, et surtout pour un même coefficient ou la fourchette des salaires est immense et peut représenter des centaines d’euros de différence par mois.

LES PRIMES AU MERITE ET LES RAVAGES DE L’INDIVIDUALISATION: Les primes variables en fonction de l’évaluation de la performance  pour les cadres et les ouvriers  sont monnaie courante chez ENDEL, c’est pour cela que la CGT est opposée à la rémunération au mérite qui n’a que pour seul objectif de diviser pour mieux régner. Nous demandons pour toutes les catégories de personnel au minimum l’augmentation du coup de la vie.

Entre 1984 et 2007, le salaire moyen a été multiplié par 2, tandis que les dividendes aux actionnaires ont été multipliés par 13… Ne vous y tromper pas les dividendes remonte toujours vers GDF SUEZ d’une manière ou d’une autre, même si vous ne faites pas de résultat.

Diviser pour mieux régner,  la Direction agite sans cesse ce dogme pour fragiliser les revendications des salariés.

ERADIQUE LA PAUVRETE : La hausse des salaires est indispensable pour éradiquer la pauvreté. Chez ENDEL nous avons des salariés au RSA, ce qui veut dire que l’état considère que nous avons des salariés en dessous du seuil de pauvreté et sous rémunéré.

Nous disons « stop » à cette Direction essentiellement focalisée sur des objectifs de rentabilités et de profitabilités financières au détriment de ses propres salariés.  

De plus les pertes de 2009 et 2010 sont entièrement dues à des provisions pour les Plans d’accompagnements Sociaux (PAS) et par les pertes de GBII et les chantiers Gaz. Les salariés ne sont pas responsables des défaillances et des choix stratégiques de la Direction.

LA CGT A BESOIN DE VOUS LE  25 JANVIER, MOBILISEZ VOUS DANS VOS AGENCES ET GAGNONS ENSEMBLE SUR LES SALAIRES, L’EMPLOI ET LES CONDITIONS DE TRAVAIL. FAITES REMONTER VOTRE MECONTENTEMENT.

 

Publié dans ACCORDS ENDEL GDF SUEZ

Partager cet article

Repost0

FUSION AGIRC et ARRCO ATTENTION DANGER!!!

Publié le par LA CGT ENDEL

" Négociations AGIRC et ARRCO"


Un premier pas vers la suppression du régime de retraite complémentaire des cadres ?

L’enjeu est de taille. Les régimes de retraite    AGIRC et ARRCO versent aux cadres et assimilés, ingénieurs, techniciens, ou agents de maîtrise, en moyenne 60 % de leur retraite totale, dont 40 % pour le seul régime AGIRC, spécifique à l’encadrement, 20 % pour l’ARRCO, le régime complémentaire de l’ensemble des salariés du privé, le tout venant en complément des 40 % versés par la Sécurité sociale.

En effet, depuis sa création, le régime de base de Sécurité sociale ne permet d’acquérir de droits à retraite que sur la partie du salaire inférieure ou égale au plafond de la Sécurité sociale.


L ’AGIRC a donc été créée en 1947 pour permettre aux cadres et assimilés d’acquérir en répartition la totalité de leurs droits à retraite, y compris sur la partie de leur salaire supérieure au plafond de la Sécurité sociale.

 L’enjeu était donc de ne plus laisser aucune place aux dispositifs par capitalisation qui préexistaient à la création de la Sécurité sociale, alors même qu’un Comité de défense des cadres avec la CFTC et la     CGC revendiquaient le maintien de ces régimes privés d’épargne et par conséquent s’opposaient à l’assujettissement obligatoire des cadres à la Sécurité sociale.

On comprend dès lors pourquoi la création de la Convention collective nationale de retraites et de prévoyance des cadres du 14 mars 1947, revendiquée, portée et théorisée dès mars 1946 (1) par la CGT, a exclusivement reposé sur la détermination de ses représentants (en particulier nos camarades André jean et Pascré, tous deux dirigeants de la Fédération nationale des Industries chimiques) et sur celle du ministre du Travail et de la Sécurité sociale de l’époque, Ambroise Croizat.

La suppression de l’AGIRC : la stratégie du Medef et de la CGPME pour un développement généralisé à l’ensemble du salariat de la capitalisation.


Véritable contresens historique, la suppression du régime AGIRC obligerait ipso facto les 4 millions de salariés qui y sont affiliés à se tourner vers l’épargne retraite pour tenter, malgré les retournements des marchés financiers, de compléter la retraite versée par la Sécurité sociale.

 Banquiers, assureurs et autres promoteurs de la capitalisation sont d’ores et déjà sur la brèche pour se disputer la plus grosse part de ce futur marché, à l’instar de Guillaume Sarkozy (oui, oui, le frère de l’autre...) qui à la tête du groupe Malakoff-Médéric se propose de créer avec la CNP (filiale de la Caisse des Dépôts et Consignation) une société joint-venture pour développer et promouvoir... l’épargne retraite « d’utilité sociale » !

 Bel effet d’affichage avec pour argument de vente la présence de la CFE-CGC, de la CFDT, de la CFTC et de FO au conseil d’administration de MMER (Malakoff-Médéric Epargne Retraite),

Chargé de faire le travail...

En d’autres termes, l’intégration conduirait inéluctablement au fil du temps les non cadres à financer à leur insu et à leurs dépens une partie croissante de la retraite versée aux cadres.

Quatre millions de salariés, mais pas seulement... Le Medef, la CGPME et la CFDT préconisent en effet de supprimer l’AGIRC en l’intégrant dans l’ARRCO.

C’est bien l’ensemble des salariés du privé, cadres et non-cadres, qui en supporteraient les conséquences.
En effet,    l’AGIRC    est    aujourd’hui, de par le refus obstiné du patronat d’augmenter les cotisations, largement déficitaire.

Le régime est cependant dans l’obligation légale d’honorer les droits acquis par les salariés en contrepartie du verse- ment de leurs cotisations, donc dans l’obligation de payer les retraites.

 L’intégration de l’AGIRC dans l’ARRCO entraînerait immanquablement le siphonage des réserves de l’ARRCO tout en précipitant la survenue de son propre déficit.

 En d’autres termes, l’intégration conduirait inéluctablement au fil du temps les non cadres à financer à leur insu et à leurs dépens une partie croissante de la retraite versée aux cadres. Il s’agit en effet pour le Medef, la CGPME et l’UPA, d’équilibrer les finances du nouvel ensemble ainsi constitué, sans lui apporter de nouvelles ressources.

Le nouveau régime fonctionnerait toujours par points mais, cette fois « à cotisations définies » : le taux de cotisation étant alors fixé à titre définitif au taux actuel, le régime fusionné ajusterait en permanence et automatiquement au fil des ans les droits à pension, ceux en cours d’acquisition comme ceux déjà liquidés, au montant des ressources procurées par les dites cotisations.

On épouserait alors la logique des « comptes notionnels suédois » dont la loi Sarkozy impose la mise en débat en 2013 et dont la CFDT, avec ses deux économistes conseils, Thomas Piketty et Antoine Bozio, revendique également la mise en place.

La suite est sans appel : dans un système financé à ressources constantes, tout accroissement du chômage, du nombre de retraités où de leur espérance de vie se traduit par une baisse des droits à retraite.

Dès 2010, les retraités suédois ont ainsi vu baisser leurs pensions de 3 %    et une nouvelle baisse de près de 8% est d’ores et déjà anticipé pour 2011 !!       

A terme, c’est donc bien l’ensemble des salariés qui seraient contraints d’épargner pour essayer de se prémunir contre le dépérissement ainsi programmé de leur retraite par répartition.

L’avez- vous remarqué ? Avec ce tour de passe-passe, ces escamoteurs sans scrupule ont au passage escamoté... le « statut cadre » !

En effet, les salariés sont obligatoirement affiliés à l’AGIRC    en fonction de leur qualification et/ou des responsabilités exercées, ce qui évidemment, par le fait même, constitue la reconnaissance du statut cadre.

Grâce à la GMP (Garantie Minimale de Points) ceux dont le salaire est inférieur au plafond de la Sécurité sociale peuvent malgré cela acquérir des droits à retraite dans le régime.

L’existence même de l’AGIRC est donc un obstacle à la politique du Medef d’évaluation du salariat sur sa seule rentabilité.

Sa suppression dispensera le Medef de toute reconnaissance et rémunération de la qualification et des responsabilités exercées, avec à la clef un tassement conséquent des grilles conventionnelles de salaire. Après avoir mené en 1947 la bataille pour la création de l’AGIRC la CGT et singulièrement son UGICT va devoir mener la bataille pour le maintien et l’autofinancement du régime AGIRC, dans l’intérêt des cadres... Et des non-cadres.

 

.

(1) Note de mars 1946, in dossier « Travaux préparatoires de la Convention collective nationale de retraites et de prévoyance des cadres », GIE AGIRC-ARRCO.

Publié dans RETRAITE

Partager cet article

Repost0

REVENDICATIONS CGT POUR LA NAO 2011

Publié le par LA CGT ENDEL

Objet : NAO 2011

            

Monsieur,

  Dans un contexte économique et social, qui fragilise la santé financière d’Endel, mauvaise affaire type GB2, les affaires gaz, PCH et la crise industrielle inquiétante pour nos métiers qui règnent en France.

Le personnel Endel ne doit pas faire encore les frais de cette mauvaise gestion et sur les stratégies de l’entreprise essentiellement focalisées sur des objectifs de rentabilité et de profitabilité financières au détriment d’une valorisation du travail et de l’écoute des Ouvriers, des ETAM, Ingénieurs et Cadres.

Les mesures comme les départs volontaires en 2009 et 2010 avec l’accord de juin 2009, les plans d’accompagnements sociaux (P.A.S) de Fos sur Mer, Strasbourg, le Creusot ou conventionnels se succèdent, ils s’opèrent dans l’urgence la plus total et sans souci de transmission du savoir.  

L’année 2011 doit être l’année du renouveau pour Endel, avec le projet d’organisation   territorial que vous comptez mettre en place.

Pour motiver les salariés de l’entreprise plusieurs éléments sont incontournables :  

Ø Une réelle reconnaissance de leur rôle dans l’entreprise par des politiques salariales gratifiantes.

Ø Une liberté d’expression que la CGT revendique, toutes catégories confondues, sur tous les aspects de la vie de l’entreprise, de l’organisation du travail jusqu’au droit de critique et de proposition sur les stratégies de l’entreprise.

      C’est dans ce contexte difficile pour tous  et pour ces raisons que nous  revendiquons une NAO 2011 valorisante et gratifiante pour les salariés de l’entreprise.

Ø  Politique salariale 2011 pour les Ouvriers(e), Employés (es), Techniciens (nes), Agents de Maîtrise, Ingénieurs et  Cadres :

Ø  Pour les Ouvriers (e) :

·       Augmentation générale des salaires de 3,5 % avec un talon minimum de 50 €

·           Augmentation individuelle 2 %. Somme à partager dans le même collège.

Ø Pour les ETAM au coefficient inférieur à 335:

·           Augmentation générale des salaires de 3,5 % avec un talon à minimum à 50

·         Augmentation individuelle 2 %. Somme à partager dans le même collège.   

Ø Cadres et Agents de Maîtrise assimilés cadres au coefficient supérieur à 335 niveaux V2 et V3 :

·           Augmentation Générale de 2 %. Ou à minima de l’augmentation du coup de la vie.

·           Augmentations individuelles 2%. Somme à partager dans le même collège.

Ø Salaire de base

·           Après l’application des augmentations générales, aucun salaire de base ne devra être  inférieur à 1600 € pour un temps plein.          

Ø IK des déplacements chantier/hébergement en GD 

·         Il est anormal que lors des arrêts ou grands chantiers en grands déplacements, les salariés soient pénalisés sur leurs déplacements pour se déplacer du lieu de travail au lieu d’ébergement, nous demandons l’instauration d’un déplacement chantier / hébergement en grands déplacements avec une somme forfaitaire de 8 € net par jour travaillé et indexé sur la valeur du MG tout les ans.

Ø Indemnités de grands déplacements :

·         Suppression des tranches kilométriques au dessus de 200 Km et instauration d’un tarif unique à 85 € des grands déplacements.

Ø 13e mois Endel :

·       La CGT revendique le respect de la parole donnée par la Direction générale, lors de la fusion de reconstruire le 13e mois.

·           Nous proposons de porter à 60 % le ½ treizième mois complet, avec effet au 1er janvier 2011.

Ø Prime Annuelle Complémentaire PAC :

·           Sur votre proposition d’augmenter la PAC lors de la fusion, nous vous demandons de respecter votre parole et de porter la PAC du mois de décembre 2010 à 350 €.

Ø Prime d’ancienneté :

·         Porter la prime d’ancienneté de 15 ans à 18 ans.

Ø Prime de Vacances :

·         Revalorisation de la prime de vacances à 350 €.

Ø Prime de départ à la retraite et prime de médaille du travail :

·           Revalorisation des primes de retraite et de médaille du travail à hauteur de 10%.

Ø Augmentation du pourcentage de cotisation  patronal sur la mutuelle.

Suite au racket de l’état sur les mutuelles (Augmentation de la CMU à 5,9%, taxe H1N1, Taxe sur les conventions d’assurance de 3,5%,) nous demandons que la part des cotisations patronal passe à 52 %. (Salariés Endel 48%/ Employeur 52%)

La CGT a été le seul signataire de la NAO 2010, comprenant parfaitement les difficultés financières de l’entreprise, nos demandes pour l’année 2011, ne sont pas une surenchère mais le résultat de plusieurs années de privations et de NAO négative chez ENDEL.

            Dans l‘attente de vos réponses, veuillez  Monsieur, recevoir mes respectueuses salutations.

                                             

                                                                               Yves SAMPIETRO

 

 

                                                                                 DSC CGT

Publié dans ACCORDS ENDEL GDF SUEZ

Partager cet article

Repost0

2e TOUR DES ELECTIONS PROFESSIONNELLES ENDEL

Publié le par LA CGT ENDEL

ELECTIONS ENDEL 2010 2e TOUR.

La CGT a présenté des listes de candidats lors du 2e tour des élections professionnelles ENDEL.

les résultats dans l’attente d’avoir les Cerfa sont les suivants :

Comité d’Etablissement Ile de France : La CGT 3 Titulaires 1er Collège, 3 Suppléants 1er Collège.

Comité d’Etablissement Sud Est : La CGT 3 Titulaires 1er Collège, 2 Suppléants 1er Collège.

Comité d’Etablissement Centre Ouest : 2 titulaires 1er Collège, 1 Suppléant 1e Collège et 1 Suppléant 2e Collège.

Comité d’Etablissement Nucléaire : 1 Titulaire Collège Cadre, 1 Suppléant Collège Cadre.

Nous reviendrons dans un prochain article sur tous les résultats de cette élection professionnelle aussi bien sur les CE que les DP.

Nous renouvelons nos remerciements à l’ensemble du personnel, qui a su conforter la  CGT comme 1ere Organisation Syndicale de l’entreprise Endel.

Maintenant la NAO 2010/2011 a commencé le 7 décembre et se poursuivra le 5 et 25 janvier 2011, vos revendications ont été remises à la Direction lors de cette 1ere réunion.

Nous aurons besoin de votre soutien lors des prochaines réunions de la NAO.

Faites remonter à vos DS et Elus CGT votre attente pour cette NAO 2011.

Pour Info : Le CCE se réunira le 13, 14 et 15 décembre pour affiner son avis sur les Unités Territoriales que la Direction Endel veut mettre en place pour janvier 2011.

Cette réorganisation d’Endel est aux yeux de nos cher(es) dirigeants, le seul chemin pour que notre entreprise retrouve le chemin de la croissance.

La CGT sera très attentive à toutes ces manœuvres, qui comme nous le savons par expérience est préjudiciable aux salariés en terme d’emploi.

Nous reviendrons vers vous pour d’autres infos.

C’est avec un peu d’avance que l’ensemble des Elus CGT vous souhaitent de très bonnes fêtes de fin d’année avec votre famille et vos amis.

 

Publié dans ACCORDS ENDEL GDF SUEZ

Partager cet article

Repost0

COMMISSION MUTUELLE ET PREVOYANCE

Publié le par LA CGT ENDEL

REUNION DE LA MUTUELLE ET DE LA PREVOYANCE LE 17 NOVEMBRE 2010

Le 17 novembre 2010 la commission mutuelle et prévoyance s’est réunie, le constat est que pour l’année 2010 le contrat Macif sera déficitaire de 380 000 €.

Ce que nous redoutions pour l’année 2009 est arrivé, bref, l’Etat exerce un vrai racket, il n’augmente pas les impôts pour les riches, mais nous pompe  l’argent de nos mutuelles.

Seule la CGT avait signé l’accord augmentant les mutuelles en 2009 afin d’éviter les à coup trop fort et de garder notre réserve en l’état.

Maintenant nous voila devant les faits suivants.

Ø  Suite à des modifications réglementaires intervenues en 2009 et en 2010 (augmentation de la CMU portée de 2.5% à 5.9%, mise en place de la taxe H1N1 (Et oui c’est vous qui payez la vaccination !!), déremboursement de 150 médicaments, hausse du forfait hospitalier…), qui ont entraîné une perte de 200.000 € au titre de l’exercice 2009,

Ø  Et du rapport intermédiaire de la MACIF-Mutualité sur les comptes 2010, arrêté au 31 août 2010, qui fait apparaître un déficit de l’ordre de 380 000 € pour l’exercice en cours et d’un déficit annoncé de 440 000€ pour l’année 2011.

Ø  Et des modifications réglementaires prévues pour 2011 (mise en place d’une taxe sur les conventions d’assurance de 3,5%, déremboursement de médicaments, hausse du seuil du ticket modérateur à l’hôpital…), 

Ø  Et des remboursements sur la lunetterie représentent pour Endel 33% de notre budget et avec le dentaire ces deux postes représentent 53 % du budget. Ce qui est énorme. (les opticiens se frottent les mains)

Afin d’éviter une augmentation très importante des cotisations au 1er janvier 2012, et  sur proposition de la commission mutuelle, nous devons augmenter les cotisations de 7% au 1er janvier 2011. (Les autres mutuelles augmentent leurs tarifs de 10 à 15% en 2011) le reste du déficit pour 2011 sera supporté par notre réserve.

 Sur les propositions de la commission mutuelle, d’adapter à compter du 1er janvier 2011 et :

Ø  de prendre en charge, à compter du 1er janvier 2011, deux consultations d’ostéopathie maximum par an, dans la limite de 1% du plafond mensuel de la Sécurité sociale (PMSS) par consultation (soit 28,85 € en 2010).

 

D’adapter les garanties d’optique de la façon suivante :

Ø  remboursement d’un équipement d’optique (1 monture et 2 verres) tous les deux ans pour les bénéficiaires de dix huit ans et plus *,

Ø  remboursement des verres simples dans la limite de 4 % du PMSS par verre et des verres complexes dans la limite de 8% du PMSS par verre. 

* Pour les bénéficiaires de 18 ans et plus, en cas de modification importante de dioptrie sur une période inférieure à deux ans, la prise en charge du remboursement du changement des verres devra être préalablement soumise à l’accord de la Macif-Mutualité. Les prises en charge refusées par la Macif-Mutualité seront soumises à l’arbitrage de la commission prévoyance.

Sur la Prévoyance lourde : Suite à la très mauvaise Loi sur les retraites (passage de 60 à 62 ans) et (65 à 67 ans) un ajustement des cotisations devra être répercuté dans les années futures.

Nous reviendrons sur ce sujet au moment importun.

Il est clair qu’avec le racket de l’Etat, nos mutuelles et notre prévoyance vont nous couter très cher dans l’avenir.

Ce n’est pas de gaité de cœur que la CGT signera cet accord, mais en tant que Syndicat responsable.

 

 

 

Publié dans CCE et COMMISSIONS

Partager cet article

Repost0

Résultats élections ENDEL GDF Suez 2010

Publié le par LA CGT ENDEL

ELECTIONS PROFESSIONNELLES ENDEL GDF SUEZ.

 

La CGT remercie l’ensemble du personnel qui a participé aux élections professionnelles ENDEL  GDF SUEZ 2010

Quels que soient vos votes dans les Etablissements, la majorité d’entre  vous a tenu à ce que la CGT reste majoritaire avec le droit d’opposition et ce avec 55,11% des suffrages.

Dès demain les nouveaux  élus vont se remettre au travail avec en mémoire le respect de votre confiance et de vos votes.

Nous demandons à tous les élus CGT, de travailler pour le bien des Ouvriers, ETAM et Cadres y compris avec les autres Organisations Syndicales qui le désireraient.

Le 8 décembre un deuxième tour est organisé dans plusieurs Etablissements, nous vous demandons de voter les candidats CGT à cette occasion.

Nous ferons une synthèse avec nos élus et nous tiendrons compte de nos forces et nos faiblesses dans certains Etablissements.

D’ors et déjà nous constatons que la CFTC n’a pas réussi à avoir 10% de représentativité, et de ce fait elle disparait de la table des négociations.

Voici un comparatif sur la représentativité obtenu en 2007 et 2010.

Nous reviendrons plus en détail sur ses résultats.

 
Organisation Syndicale 2007 2010 Collèges
CGT 56,85% 55,11% 1,2,3
FO 17,05% 19,58% 1,2,3
CFDT 15,97% 14,90% 1,2,3
CFTC 3,16% 2,71% 1,2,3
CFE/CGC 6,95%(14,46%) 7,7% (14,10%) 1,2,3 (2,3)

Publié dans ACCORDS ENDEL GDF SUEZ

Partager cet article

Repost0

SOUTIEN DU CEE DE GDF SUEZ SUR LA REMISE EN CAUSE DE LA RETRAITE A 60 ans

Publié le par LA CGT ENDEL

MOTION DU COMITE D’ENTREPRISE EUROPEEN DE

GDF Suez  du 20 octobre 2010

Depuis plusieurs mois, les salariés français avec leurs organisations syndicales unies s’opposent au projet de réforme des retraites que veut imposer le gouvernement.

L’opposition des salariés, soutenus par l’opinion publique, est grandissante face à une réforme injuste et inefficace qui aggrave les inégalités sans assurer la pérennité des retraites par répartition.

Une nouvelle journée nationale de grèves et de manifestations avait lieu le mardi 19 octobre, veille du vote au Sénat sur l’ensemble de la loi, appuyée par les initiatives dans les territoires, les entreprises et notamment celles du groupe GDF Suez avec une ampleur historique, qui se sont accélérées ces derniers jours, dans tout le pays. Cette dynamique ne s’arrêtera pas au soir du vote au Sénat.

Les membres du CEE de GDF Suez, solidaires de l’attachement des organisations syndicales françaises à la retraite à 60 ans et à la possibilité de partir à 65 ans avec une retraite à taux plein, les soutiennent dans la demande aux sénateurs de ne pas adopter cette réforme injuste en interpellant le Président Mestrallet lors de la séance plénière du 20 octobre.

De même, ils soutiennent toutes les actions dans les pays comme en Espagne, Grèce, Portugal, où les salariés dénoncent les orientations prises par les pays de l’Europe en matière sociale.

 

En effet, partout sont remis en cause l’emploi, les droits sociaux, retraite, santé,… Le gel voire la baisse drastique des salaires dans certains pays, le chômage record, sont devenus insupportables quand, dans le même temps, banques et entreprises engrangent des profits records, qui profitent principalement aux actionnaires, y compris à GDF Suez.

 

Les gouvernements en Europe, obnubilés par les bonnes notations sur les marchés financiers, ne veulent pas entendre les populations.

Les salariés ne doivent pas subir les conséquences de la crise financière.

 

A Bruxelles, Madrid et dans de nombreuses villes en Europe, les salariés, à l’appel des organisations syndicales en Europe, de la C.E.S., manifestaient le
29 septembre dernier « contre l’austérité et pour donner la priorité à l’emploi et

 la croissance ».

 

 

                                                                                         Montreuil 17 h 00

Publié dans RETRAITE

Partager cet article

Repost0

<< < 10 20 30 40 41 42 43 44 45 46 47 > >>