Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Grève du 5 décembre en Picardie

Publié le

Publié dans APPEL A LA GREVE

Partager cet article

Repost0

Le Mensuel des métallos de Novembre

Publié le

Publié dans Mensuel des Métallos

Partager cet article

Repost0

Echos des négos de la Convention Collective Nationale

Publié le

Publié dans CCN

Partager cet article

Repost0

NAO 2020

Publié le

Publié dans NAO 2020

Partager cet article

Repost0

POUR VOUS AIDEZ A CHANGER DE LOGEMENT

Publié le

Partager cet article

Repost0

Mais où va le Groupe ENGIE ?

Publié le

Publié dans ENGIE

Partager cet article

Repost0

TOUS EN GRÉVE LE 5 DÉCEMBRE POUR DÉFENDRE NOTRE RETRAITE

Publié le

 

Appel

Comité Confédéral National de la CGT

 

 

Retraites, Emplois, Salaires, Conditions de travail… En grève dès le 5 décembre, agissons pour le progrès social !

 

 

Partout en France, les luttes en cours contestent les choix politiques du gouvernement, des directions d’entreprises et du patronat. Augmentations salariales, amélioration des conditions de travail, diminution du temps de travail, maintien et développement de l’emploi, défense des services publics, égalité femmes/hommes, reconquête de l’industrie et de notre protection sociale constituent les principales revendications. 

 

Le gouvernement mène une politique au service exclusif des riches et de la finance. Sa politique vise la remise en cause des conquis sociaux et des solidarités. Il met en opposition travailleurs/travailleuses et privé-e-s d’emploi, actifs/actives et retraitée-s, ouvriers/ouvrières ou employé-e-s et cadres, salarié-e-s du public et du privé, celles et ceux qui sont aujourd’hui dans le monde du travail et celles et ceux qui y seront demain…

 

Le gouvernement tente aussi de faire diversion en instrumentalisant la question de l’immigration, envisageant l’instauration d’une « immigration choisie » et de « quotas d’immigration »… Des thèmes qu’il empreinte sans retenue à l’extrême droite en pleine polémique lancée sur la question du port du voile et de l’Islam.  

 

Malgré un rapport du défenseur des droits qui révèle l’ampleur de la discrimination dans les entreprises et administrations, le pouvoir politique conjugue répression syndicale et atteinte au droit de manifester. Il rend possible, voir incite à des situations de discrimination et de répression syndicale dans les entreprises et les administrations. Il porte atteinte à la démocratie sociale et refuse de répondre aux aspirations exprimées par le monde du travail.

 

Le CCN de la CGT appelle l’ensemble des travailleurs/travailleuses, des privé-e-s d’emplois, des retraité-e-s et la jeunesse à se mobiliser partout en France, par la grève, la mobilisation et la participation aux manifestations, le 5 décembre prochain.

 

D’ici le 5 décembre, le CCN de la CGT appelle à poursuivre la construction de l’action par la tenue d’Assemblées Générales dans les entreprises, les services publics et les administrations, pour que les salarié-e-s et agent-e-s décident, sur la base de leurs revendications et dans l’unité, des modalités des actions, de la grève, de sa reconduction pour un mouvement qui s’inscrit dans la durée afin de gagner le progrès social.

…/…

Le 6 décembre, une intersyndicale nationale se tiendra, les syndicats sont invités à organiser des Assemblées Générales unitaires afin de décider collectivement des suites de la mobilisation.

 

Le 7 décembre, le CCN invite à participer massivement à la manifestation nationale contre le chômage, la précarité et pour une reconquête de la sécurité sociale protégeant des risques de la vie. Il invite aussi aux initiatives locales qui seront organisées sur le territoire.

 

La convergence des mobilisations sociales est une nécessité pour gagner sur les revendications. Elle doit se faire avec toutes les organisations syndicales qui portent cette même aspiration ainsi qu’avec l’ensemble des forces politiques de progrès, le monde associatif et les mouvements citoyens, à l’instar de l’appel à la convergence des Gilets Jaunes dans leur déclaration du 3 novembre dernier.

 

Les ingrédients sont réunis pour réussir un grand 5 décembre, ce qui donnera le ton des suites de la mobilisation.

 

Les mobilisations et grèves du 5 décembre porteront l’exigence du rejet « en bloc » du projet gouvernemental de réforme des retraites qui impactera fortement, durablement et négativement le niveau des pensions de toutes et tous, que l’on soit issu du secteur public ou du secteur privé.

 

La CGT se bat pour une autre réforme des retraites et porte un ensemble de revendications, notamment : un départ à taux plein à 60 ans, une prise en compte des pénibilités, des années d’études et de précarité, une augmentation générale des pensions…

 

Si la loi contraint le secteur public et les services publics à la pose de préavis de grèves et/ou de déclarations préalables, il n’en est rien pour les salarié-e-s du secteur privé qui peuvent librement cesser le travail, s’organiser et participer aux manifestations.

 

Ce combat est celui de toutes et tous, car ce projet de réforme est l’incarnation d’un choix de société où les solidarités laissent la place au « chacun pour soi », où l’insécurité sociale l’emporterait sur notre sécurité sociale.

 

 

 

 

Montreuil, les 5 et 6 novembre 2019

Publié dans APPEL A LA GREVE

Partager cet article

Repost0

Echos des négos de la Convention Collective Nationale

Publié le

Vendredi 8 novembre 2019 – Cadres et encadrement

 

Dans le cadre des négociations engagées depuis trois ans avec l’UIMM (Patronat de la métallurgie), les droits contenus dans la convention collective nationale des ingénieurs et cadres et le devenir même de cette convention sont sur la table. A la demande de la CGT et de la CGC, s’est ouverte une négociation spécifique à ces catégories. Celle-ci se tient dans un contexte particulier puisqu’au niveau interprofessionnel une négociation porte actuellement sur le statut de l’encadrement et sur la définition de ce qu’est l’encadrement.

 

L’UIMM a décidé de faire fi de cette négociation interprofessionnelle, le patronat de la métallurgie propose de définir uniquement au niveau de la branche ce qu’est l’encadrement et y attacher les droits et garanties qui seraient spécifiques aux salariés de cette catégorie. Pour l’UIMM, parmi ces « droits » spécifiques, encore des innovations à la sauce patronale avec une « obligation de loyauté renforcée » et « un droit à la déconnexion choisie et responsable » !!

 

La CGT a rappelé la nécessité de s’appuyer sur la négociation interprofessionnelle. Si celle-ci ne devait pas in fine aboutir, la CGT considère que la définition de l’encadrement proposée par l’ensemble des cinq confédérations syndicales au niveau interprofessionnel, devra être celle applicable dans la métallurgie. De cette définition de l’encadrement fondée sur la détention d’un diplôme d’enseignement supérieur ou de l’expérience acquise, sur le niveau d’autonomie et de responsabilité, devront découler des droits comme par exemple un droit de refus et d’alternative.

 

Prochaines réunions :

  • 12 et 15 novembre : protection sociale
  • 22 novembre : rémunération

 

 

La délégation fédérale.

Publié dans CCN

Partager cet article

Repost0

REVENDICATIONS DE LA CGT POUR LA NAO 2020

Publié le

La NAO 2020 a débuté le 9 octobre et le 5 novembre avec présentation des chiffres.

Nous allons rentrer dans le vif du sujet lors des prochaines réunions qui auront lieu le 19 novembre et le 4 décembre.

Comme d'habitude la CGT vous informera des propositions de la direction.

 

Objet : NAO 2020 :

Au vu des résultats historique pour le groupe ENDEL Engie en 2019 avec un ROC annoncé en V4 à 27,1 millions d’euros

Ce qui fait plus que doublé les résultats de 2018 avec un ROC de 13,1 millions d’euros.

Il est grand temps de redistribuer équitablement les fruits de ces résultats à l’ensemble des salariés d’ENDEL ENGIE et ainsi de les récompenser à juste titre de tous leurs efforts.

Si vous persistez en 2020 à ne pas leur donner une NAO digne de ce nom, avec le retour d’une AG avec un talon afin et de stopper la fuite en avant de nos compétences vers la concurrence qui a commencé en 2018 et qui s’est accéléré en 2019, ceci ne fera que s’accroitre de nouveau en 2020.

Pour la CGT, il est grand temps de retrouver une réelle stabilité opérationnelle et managériale en 2020 afin qu’ENDEL retrouve enfin de la sérénité dans le travail et auprès de ses clients.

Nous vous rappelons que la NAO doit être conforme à l’article L 2242-8 et suivant du Code du Travail, et la communication doit être de bonne foi, dans un esprit constructif, avec le souci d’une information transparente, sincère, précise et complète.

 

C’est pourquoi les salariés d’ENDEL ENGIE revendiquent pour la NAO 2020 :

SALAIRES :

  • Mise en place d’une grille de salaires en 2020, comme promis par vos prédécesseurs, afin de réduire les inégalités de traitement entre les salariés.
  • Une Augmentation Générale de 2% avec un talon minimum de 50€ pour toutes les catégories sociaux-professionnelles.
  • Une Augmentation Individuelle de 2% pour toute les catégories sociaux-professionnelles, avec priorité aux salariés qui n’ont pas eu d’AI depuis 3 ans. (Somme à calculer et partager par catégorie, par pôle, par région et par agence et hors promotions)
  • Augmentation du SMIC ENDEL à 1800€ brut mensuel.
  • Déplafonnement de la prime d’ancienneté suivant l’ancienneté du salarié dans l’entreprise afin de favoriser la fidélisation des salariés.
  • Mise en place de la prime « des gilet jaune » à hauteur de 1000€/salarié jusqu’à un salaire de base de 3000€ et au-delà de ce salaire une dégressivité progressive.
  • Revalorisation des bas salaires et la mise en place d’une réelle évolution des coefficients qui sont bloqué depuis des années (ouvrier 215 et 240, etam 255).
  • Egalité hommes/femmes rattrapage des salaires et des coefficients.

 

DÉPLACEMENTS ET INDEMNITÉS DE REPAS :

  • Augmentation de la part patronale à hauteur de 80% pour les tickets restaurants.
  • Mise en place d’une indemnité carburant compensatrice pour les sédentaires.
  • La reconnaissance systématique du domicile fiscal du salarié comme point de départ pour tout déplacement.
  • Demande que les IK soit indexé sur le barème fiscal des 6 cv.
  • Suppression de la tranche 80 à 200 km pour les grands déplacements.
  • Revalorisation du grand déplacement à 120€ par jour/calendaire.
  • Petit déplacement forfaitaire de 10€ sur place lors d’un GD.
  • Nous voulons l’attribution des heures de recherche de chambre des le 1er jour de GD.
  • Nous voulons que les détentes soient acquises automatiquement au-delà de 2 et 4 semaines de GD.
  • Nous vous demandons de respecter l’adresse du CNPE et non une boite postale à plus de 10 km.
  • Elargissement et mise en place du statut d’EMM pour tous les salariés en grands déplacements (véhicules de service).
  • Nous voulons que tous les CQPM, alternants et apprentis aient une indemnité de déplacement.

 

CONVENTION COLLECTIVE :

  • Etendre la valeur du point de la Convention collective Rouen Dieppe à l’ensemble des salariés.
  • Nous voulons que les congés enfant malade soient rémunérés à 100% par l’entreprise et étendu à l’ensemble de l’entreprise.
  • Accordé des jours aux salariés pour un conjoint (e) hospitalisé ou malade.
  • Revalorisation du pourcentage de l’activité sociale et culturelle pour l’ensemble des CSE d’ENDEL ENGIE à hauteur de 1,5%.

 

ACCORD ENDEL A NEGOCIER EN 2020 :

  • Mise en place d’un accord de participations et d’intéressements aux bénéfices.
  • Mise en place d’un accord QVT chez ENDEL ENGIE. (sans oublier le télétravail)

Dans l’attente de vos réponses, veuillez Monsieur, recevoir mes salutations distinguées.

Publié dans NAO 2020

Partager cet article

Repost0