Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

BREVES DU CCE DU 23 JUIN 2010

Publié le par LA CGT ENDEL

 

Brèves du CCE du 23 juin 2010.

Le premier point évoqué lors de cette réunion du CCE et la consultation et l’avis pour  la cession des participations  Endel de ses filiales Socométra, Endel  Nouvelles Calédonie et Energie du Nord.

Ces filiales rejoindront la BU outre mer de GDF Suez, sur ce point le CCE ne donnera pas d’avis sans avoir pu consulter les CE concernés.

Ces deux filiales représentent 483 salariés.

                     ----------------------------------------------------------------------------

Situation générale de l’entreprise.

Le bilan de l’exercice 2009 reflète bien le contexte économique ambiant dans toutes les entreprises travaillant pour l’industrie.

La crise est passée par là, mais il faut relativiser les résultats (- 18,4 M€), en effet 12,8 M€ sont des provisions pour les coûts de restructurations et de réduction des effectifs (P.A.S et accord fourre-tout) et si on neutralise les affaires type GB II (- 10,3 M€) ou les chantiers GDF (- 2 M€) le résultat aurait été correct.

Quoi qu’il en soit pratiquement tous les établissements on subit des pertes de chiffres d’affaires et de résultats en 2009.

                     -------------------------------------------------------------------------------

Bilan social.

Information et consultation du CCE sur le projet de bilan social, le CCE ne rendra pas d’avis, dans l’attente des avis des CE qui n’ont pas eu le temps ou les documents (comme d’habitude) pour étudier ces bilans.

                   ----------------------------------------------------------------------------------

Informations et consultations sur le projet de protocole électoral.

Avis favorable du CCE sur ce sujet.

Cet accord à été signé le 7 juillet par la CGT, nous reviendrons vers vous sur ce sujet en septembre, mais il faut savoir que la Direction recrute des salariés pour regonfler certaines Organisations  Syndicale.

Le 1er tour des élections et prévu le 20 octobre.

                   -----------------------------------------------------------------------------------

 

 

Stratégie de l’entreprise.

Une réflexion sur la stratégie de l’entreprise est menée au niveau du Conseil d’Administration Endel.

Un recrutement de commerciaux  est prévu, pour l’instant une quinzaine de personnes ont été mise en place, pour la Direction cela ne suffit pas.

La production industrielle est en crise, elle a baissé de -13% et les budgets de maintenance de -6,4%, le budget maintenance représente environ 1,4 Milliard d’€uros et il a baissé de     -500 Millions d’€uros.

En septembre le CCE aura les réponses de la Direction sur la stratégie qu’elle veut adopter.

                  -----------------------------------------------------------------------------------

Un point est fait en réunion sur les commissions du CHSCT, Formation,  Mutuelle et Prévoyance.

                 ------------------------------------------------------------------------------------

Rétroactif sur la maladie et les congés payés

Endel a remboursé  aux salaries 1,4 Millions d’€uros au titre du rétroactif obtenu grâce au combat du CCE et de la CGT au tribunal.

Nous reviendrons en septembre sur ce sujet car les remboursements au titre des accidents du travail ne sont pas encore réglés.

                  -----------------------------------------------------------------------------------  

Vous voulez des informations sur les retraites allez sur le site de la CGT

 http://www.retraites-cgt.fr/

Bonnes vacances à tous et n’oubliez pas que des manifestations sont prévues le 7 septembre.

Publié dans CCE et COMMISSIONS

Partager cet article

Repost 0

Ce scrutin revêt une importance capitale : VOTEZ CGT

Publié le par LA CGT ENDEL

Ce scrutin revêt une importance capitale : Il conditionne votre avenir de salarié et tout ce qui se passera dans l’intérim, au cours des prochaines années.

Actuellement, la CGT est majoritaire dans de nombreuses boîtes d’intérim.

Jusqu’à présent, la présence de la CGT a permis d’obtenir des avancées pour les salariés

intérimaires (réduction du délai de carence de 10 à 7 jours pour les arrêts maladie, meilleur

accès aux activités du CE, meilleur accès à la formation, annulations de sanctions,…) et pour

les salariés permanents (annulations de licenciements, négociations salariales,…).

Jusqu’à 2008, quel que soit le résultat des élections, chacune des organisations syndicales

avait la possibilité de désigner des Délégués Syndicaux et de prendre part aux négociations,

pouvant signer un accord, même seule et minoritaire (c’est le cas de la baisse de l’Indemnité de Fin de Mission de 15 à 10% signée par la CFDT, CGC et CFTC en 1990). 

La réforme 2008 sur la représentativité des syndicats a bouleversé ces règles.

Attention : danger !

Cette année, les élections professionnelles dans l’intérim revêtent un caractère particulier.

Depuis la réforme 2008, un syndicat doit obtenir plus de 10% de voix pour s’asseoir à la table des négociations.

Si ce seuil n’est pas atteint, la CGT ne pourra plus vous représenter lors des négociations.

Une Organisation Syndicale n’ayant pas obtenu d'élu au CE ne pourra pas y désigner de

Représentant Syndical.

Concrètement, cela signifie que les Délégués Syndicaux CGT auxquels vous aviez l'habitude

de vous adresser n'auront plus les droits et les moyens pour répondre à vos sollicitations.

Ces élections sont donc aussi importantes pour la CGT que pour les salariés.

Le risque de vous retrouver isolés face à la Direction, sans le soutien d’une organisation

syndicale combative telle que la CGT est bien réel ! C’est pourquoi, il importe plus que

jamais de mesurer l’importance de votre participation et de voter utile ! 

Les rôles du CE et des D

 Les Délégués du Personnel

Porte parole des salariés auprès de l’employeur et de l’Inspection du Travail, les Délégués du

Personnel (DP) ont pour mission de faire remonter toutes les réclamations individuelles et collectives des salariés.

Ils veillent à l’application du Code du Travail, des accords de branche et d’entreprise, du respect de l’égalité des droits pour les intérimaires en mission (13ème mois, indemnités de déplacement et paniers,…)

Ils ont également la mission de faire respecter la législation en matière d’hygiène et sécurité dans l’entreprise (attribution gratuite des équipements de protection, paiement des heures de visite médicale et formation,…)

Le Comité d’Entreprise

Le CE gère les activités sociales et culturelles à destination des salariés intérimaires et permanents.

Ce sont les élus CGT qui depuis des années font bénéficier considérablement un grand

nombre de salariés intérimaires et permanents sur un même pied d’égalité.

Les élus du CE sont consultés sur l’activité de l’entreprise et sur les restructurations proposées par la Direction, sur l’emploi et les conditions de travail.

C’est donc sur des dossiers concrets, que les élus CGT interviennent, en relation permanente avec le personnel permanent et les intérimaires inscrits dans l’entreprise.

Votez avec la CGT

La CGT, ses élus, sont sur le terrain de l’activité revendicative avec les salariés pour les aider

à se défendre. Les patrons s’acharnent contre nos emplois, nos conditions de travail et nos

salaires, mais ces élections sont l’occasion de changer le rapport de force.

Voter pour la CGT, c’est protéger au mieux vos intérêts et ceux de vos collègues, c’est aussi protéger ceux de vos amis, de votre famille, car voter pour la CGT c’est aussi donner plus de poids à la CGT au niveau de la branche du Travail Temporaire au niveau national.

Toujours soucieux de l’intérêt des salariés, disponibles et à l'écoute de vos problèmes, nous nous appuyons sur une structure nationale, dotée d’une grande expérience : 

l’Union Syndicale de l’Intérim CGT

Cette Union regroupe tous les intérimaires et salariés permanents d’agence syndiqués à la CGT.

L’USI-CGT est présente chez MANPOWER, RANDSTAD, CRIT, ADIA, SYNERGIE, ADECCO,

APPEL MEDICAL, START PEOPLE, TRIANGLE, KELLY,…

Son expérience en la matière n’est plus à démontrer. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si les salariés du pays ont placé la CGT comme 1ère organisation syndicale aux dernières élections prud’homales.

Salariés intérimaires et permanents : si vous avez acquis de l’ancienneté dans votre entreprise d’intérim, vous avez également la possibilité de vous porter candidates et candidats sur les listes CGT aux comités d’établissement ou comme délégués du personnel.

 

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à prendre contact avec l’USI-CGT !

Bulletin d’adhésion à retourner dans les plus brefs délais

à l’Usi-Cgt – Case 460 – 263 rue de Paris – 93514 Montreuil cedex 01 48 18 84 16 Fax 01 48 18 82 59

Mail : contact@usi.cgt.fr Site Web : www.usi.cgt.fr

 

Nom:____________________________________Prénom :___________________________

Adresse:__________________________________________________________________________

Profession__________________________________

Agence d’intérim : _________________________________

Ville : ___________________________________ ___

Intérimaire Permanent

Email:___________________________________

Téléphone : ___________________________

Signature:

Publié dans DIVERS

Partager cet article

Repost 0

ELECTIONS DANS LES SOCIETES D'INTERIM. VOTEZ CGT

Publié le par LA CGT ENDEL

CGT RANDSTAD : BIENTOT LES ELECTIONS

PLUSIEURS BONNES RAISONS DE VOTER CGT RANDSTAD

le 12 OCTOBRE 2010

D’un point de vue National, Groupe et Local, les raisons pour ne pas voter pour les listes qui vous sont présentées par la CGT deviennent dérisoires. La situation à quelque niveau que ce soit, exige d’un syndicat qu’il soit proche des salariés(es), de leurs préoccupations mais aussi intransigeant face à la Direction et aux décisions qu’elle prend.

Force est de constater que :

Localement :

Randstad va mal ! Et ce n’est pas en « virant » des responsables, qu’ils soient directeurs, responsables d'agence ou autre, que cela va changer quelque chose.

C’est la stratégie mise en œuvre depuis 5 ans qui est à repenser complètement.

 Les changements d’organisation du travail sont un désastre, les transferts d’activité (RIS) qui n’ont qu’un but, réduire les coûts en main-d’œuvre (PSE) ont dégradé la qualité de nos métiers tout en générant des conditions de travail infernal et un taux de stress jamais atteint.

Notre entreprise et donc l’emploi de chacun(e) de nous est mis en danger.

Cela fait des années que les élus CGT le dénoncent, et malheureusement bien trop souvent tout seuls.

Aujourd’hui, nous nous engageons à poursuivre cette action, elle est vitale pour notre avenir, pour cela, il faut nous en donner les moyens et ensemble on pourra poursuivre ce chemin.

Et puis il y a les salaires, action que nous ne devons pas laisser de côté. Les salariés (es) méritent d’être mieux rémunérés, d’être mieux reconnus pour ce qu’ils font.

L’autre engagement que nous prenons c’est la défense des conditions physiques et MENTALES des salariés.

 Celles-ci sont depuis des années, mises à mal par cette organisation du travail. Les salariés (es) se retrouvent bien trop souvent seuls face à une charge de travail toujours grandissante, de plus à travers les entretiens, ils sont en permanence culpabilisés, rabaissés : cela aussi doit cesser…

 

Le Groupe Randstad est en pleine restructuration.

. Augmenter la profitabilité au maximum

. Dé complexifier le Groupe (c'est-à-dire décentrer de son cœur de métier)

. Les deux orientations sont dangereuses pour les salariés (es) car :

- augmenter la profitabilité ne peut que se traduire par encore plus de transferts d’activités , des délocalisations, des augmentations de charge de travail et son corollaire qui est une dégradation des conditions physiques et mentales de travail.

Nationalement :

La crise économique que nous subissons depuis plus de deux ans a fait en France 1 000 000 chômeurs de plus et bien que les banques se remettent à faire des bénéfices, les souffrances des travailleurs, de leur famille, des retraités et des chômeurs vont se poursuivre.

Le chômage va continuer à s’aggraver, le patronat veut bloquer les salaires et casser les systèmes de retraite, le Gouvernement continue à faire des cadeaux aux riches (bouclier fiscal...) et rajoute des taxes aux autres, casse la Sécurité Sociale et les services publics.

En conclusion :

Voilà trois dimensions pour voter pour les salariés présents sur les listes CGT.

Dans la situation présente ,c’est le SEUL moyen pour se donner des outils permettant de nous rassembler, de nous défendre face aux mauvais choix et mauvais coups.

 Que vous soyez intérimaires, chef d'agence, assistante, Cadres, le syndicat

peut être le vôtre, ses élus (es) vous défendront sans distinction, car en final nous avons tous les mêmes intérêts.

Voter CGT, c’est voter pour une organisation qui, au-delà du secteur de l'intérim, tente obstinément de rassembler toutes les professions, leurs syndicats, pour construire le rapport des forces nécessaire et gagner des avancées sociales. Voter CGT, c’est voter pour une organisation, qui, au-delà du territoire national, est intégrée dans les instances syndicales internationales, afin d’agir au niveau pertinent contre la mondialisation libérale, le dumping social qu’elle engendre, pour l’élévation des droits du travail dans le monde.

Pour un avenir gagnant ! LE 12 OCTOBRE 2010, VOTEZ CGT !

Pour les salaires,

Pour l’emploi,

Pour le respect de la dignité,

Pour une véritable politique sociale,

Pour les conditions de vie et de travail,

Le renforcement des droits et garanties collectives.

Comptant sur chaque Union Local et Union Départemental pour gagner ces élections.

Le 12 octobre 2010, pas une voix, pas un vote ne doit manquer à la CGT pour tous ensemble,

intérimaires/permanents, cadres et non cadres, à Randstad créer une véritable dynamique et gagner dans l’unité sur nos revendications.

 

Syndicat CGT Randstad

www.cgtrandstad.com.com

Mail élections

elections@cgtrandstad.com

 

Publié dans DIVERS

Partager cet article

Repost 0

Communiqué de Presse du 6 juillet 2010 Loi NOME

Publié le par LA CGT ENDEL

Des élus de la nation s’acharnent à vouloir privatiser la Compagnie

Nationale du Rhône au profit de GDF SUEZ

 

Le projet de loi NOME sera examiné en commission économique du Sénat ce mercredi 7 juillet, celui-ci entérine une nouvelle déréglementation du secteur énergétique. Dans ce cadre un Sénateur de Haute Garonne : Alain CHATILLON a déposé un amendement qui prévoit la privatisation de la CNR.

Décidemment à l’UMP, entre finances publiques et enrichissement privé on privilégie « les copains », et l’on préfère Albert FRERE (principal actionnaire de GDFSUEZ) à l’intérêt général ! Par temps de crise et période de restrictions c’est tout simplement honteux, cela pourrait rapidement prendre des allures de scandale financier!

 

Quel est le véritable objectif de l’amendement CHATILLON ?

Sous couvert d’un débat de façade sur un hypothétique projet industriel il s’agit de permettre à GDF SUEZ de faire main basse sur l’électricité produite et la commercialiser directement par ses services! Cette « simple » opération permise par la privatisation de la CNR triplerait les sommes empochées par GDFSUEZ au détriment de la collectivité et de la nation.

A titre d’exemple pour un seul exercice ce sont entre 150 et 200 millions d’euros qui seraient transférés du public vers les actionnaires de GDF SUEZ.

Nous ne laisserons pas brader une entreprise performante économiquement et socialement !

La Compagnie Nationale du Rhône a la particularité d’être un producteur indépendant. Elle est leader en France de la production d’électricité à partir d’énergies renouvelable. La majorité publique de son capital est garantie depuis l’adoption d’une loi en décembre 2001 .

L’actionnariat se compose de 33,2% détenu par la Caisse des Dépôts et Consignation (organisme d’Etat) et 16,83% détenus par un ensemble de 180 acteurs publics, dont 13 départements, 5 régions et 150 communes.

Le groupe GDF SUEZ détient les 49,97% restants.

Génératrice d’emploi local ses effectifs statutaires sont passés de 1060 au 1er janvier 2006 à 1325 en fin 2009.

Depuis 2003 la CNR a investi plus de 850 Millions d’Euros dans les énergies renouvelables, les missions d’intérêts général et la maintenance de ces installations existantes, sans aucun apport du groupe GDFSUEZ.

Au-delà de la production d’électricité, la CNR répond à ses obligations de service public de la navigation, de l’irrigation et développe un ensemble de missions d’intérêt général le long du fleuve, favorisant notamment le développement économique des collectivités riveraines.

Ses diverses actions d’aménagement du territoire sont directement financées par la vente de sa production d’électricité.

A ces contributions s’ajoutent 323 millions versés en 6 ans aux partenaires public, de son coté l’Etat (hors impôts) a encaissé plus d’un milliard d’euros au titre d’une redevance de 24 % sur les ventes d’électricité.

Il est inconcevable de privatiser une telle entreprise !

 

A l’heure où les collectivités territoriales sont confrontées au désengagement financier de l’Etat, à l’heure où le Président de la République et le gouvernement indiquent rechercher des financements, des parlementaires du groupe UMP favorisent honteusement les actionnaires du groupe GDF SUEZ !

 

Les personnels de la CNR ne laisseront pas commettre un tel HOLD UP !

Déjà le 8 juin à l’occasion de la première lecture de la loi à l’Assemblée Nationale, 85% des salariés de la CNR en grève rejetaient un projet d’amendement similaire piloté par Gérard MESTRALLET PDG de GDF SUEZ.

Depuis un important mouvement de sensibilisation et d’information des élus, des citoyens est engagé. Le 5 juillet le conseil général de l’Ardèche se prononçait contre la privatisation de la CNR. Dans les jours et les semaines qui viennent cet engagement devrait s’étendre à de nombreuses collectivités territoriales.

Ce rassemblement unissant des collectivités et les syndicats pourrait déboucher sur des initiatives visibles dans la vallée.

Contact presse CGT : Robert TEXTORIS 06 07 16 99 30 –

                                     André JAMES 06 86 91 12 50

r.textoris@cnr.tm.fr Dossier sur les enjeux économiques disponible sur demande.

 

                                                                                 Montreuil le 6 juillet 2010

Publié dans DIVERS

Partager cet article

Repost 0