Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

LE PROCES QUEEN MARY

Publié le par LA CGT ENDEL

La cour d’appel de Rennes a rendu son arrêt dans le procès de la passerelle du Queen-Mary 2 qui s’est écroulée le 15 novembre 2003 à Saint-Nazaire, faisant 16 morts et 23 blessés.
Un arrêt plus sévère que le jugement correctionnel du tribunal de Saint-Nazaire.
La société Endel, qui a construit la passerelle et les Chantiers de l’Atlantique sont condamnés chacun à 225 000 € d’amende (contre 150 000 € en première instance). Alors que les huit personnes physiques avaient été relaxées à Saint-Nazaire, la juridiction rennaise en condamne quatre. Fabien Bernal, directeur de l’agence Endel de Trignac et Etienne Lamock, cadre aux Chantiers sont condamnés chacun à deux ans de prison avec sursis. Olivier Chauveau, chargé d’études de la passerelle chez Endel et Christophe Pierrard, des Chantiers, sont condamnés à dix-huit mois de prison avec sursis.
Le jugement a été accueilli dans le calme par les parties
civiles.
L’arrêt compte 222 pages.
http://www.ouest-france.fr/actu/actuDetFdj_-Queen-Mary-2-prison-avec-sursis-pour-4-salaries-d-Endel-et-des-Chantiers-_39382-992601_actu.Htm

Partager cet article

Repost 0

SIGNATURE DE L'ACCORD "FOURRE TOUT"

Publié le par LA CGT ENDEL

Bonsoir à tous,
 
Hier la journée de négociation sur le dialogue social a été perturbée par la signature des accords sur l'ANI sur les mutuelles et la prévoyance. (2 avenants à nos accords) et par 2 autres accords, le 1er sur les déplacements des IRP n'a pas été signé par les OS suite à l'avis défavorable du CCE toutes tendances Syndicales confondues, sur ce sujet  la Direction prendra une décision unilatérale.
Sur l'accord fourre-tout la CFE CGC est absente comme d'habitude... la  CFTC et FO signent vite fait, la CFDT manipulée par les autres demandes 36 mois de rétroactif sur les congés payés au lieu de 24 mois (il est vrai que lorsque nous avions obtenu 5 ans de rétroactif sur la maladie elle était absente...) pour pouvoir mettre sa signature....
Nous avions deviné depuis 2 semaines que cette maneuvre était possible... et nous n'avons pas été pris de court.
La Direction accepte de négocier un avenant à l'accord le 7 juillet portant sur 36 mois... ceci avec une rapidité foudroyante... et demande dans le même temps une suspention de séance.
15 minutes plus tard elle revient et dit que l'accord doit être signé le 30 juin et elle propose dans la foulée d'ouvrir une négociation sur les 36 mois...
Nous prenons la parole en disant que la CGT ne restera à cette négo que si nous discutons d'un rétroactif de 60 mois, voici notre base de départ car nous conciderons que le tribunal fera droit au maximum à 5 ans, ( la CGT demande 5 ans depuis le départ).
Nouvelle suspention de séance d'environ 1h...
Sur ce la Direction accepte la revendication de la CGT de porter le rétroactif sur les congès payés à 60 mois ( soit 5 ans.)
Dernier tour de table et la CFDT s'empresse de signer l'accord ( Ouf la Direction est sauvée...) 3 minutes après elle est partie...
En ce qui concerne la CGT nous demandons la supression d'un article de cet accord, la Direction refuse.
 Nous refusons de le signer.
Quoiqu'en disent les autres OS dans leurs tracts la CGT même si elle n'est pas d'accord pour négocier un accord global regroupant un ensemble de choses différentes, elle a participé par ses idées et ses convictions à cette accord  et surtout en étant présente à toutes les réunions ce qui ne fut pas le cas des autres OS.
 
Nous reviendrons dans un tract sur cet accord très prochainement
 
Fraternellement

Partager cet article

Repost 0