Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

COMMISION MUTUELLE

Publié le par LA CGT ENDEL

 

Prévision de l’Augmentation de la Mutuelle de 3 % soit 1.73€

Plusieurs facteurs sont à prendre en considération :

-          La pression constante du gouvernement à maîtriser le déficit de la Sécurité Sociale,

-          La tendance à faire payer de plus en plus les mutuelles,

-          A  avoir en point de mire la disparition du système de santé Français.

Tout cela explique la très forte tendance à transférer des remboursements aux Mutuelles.

-      Augmentation de la CMU de 2.5 %  à 5.9 %, ce qui accroît les frais de 3.4 %,

-      La contribution soit exceptionnelle à l’effort de vaccination grippe A  0.9 %,

-      Coût de traitement de cette contribution pour le régime 0.4 %,

-      Coût total de la grippe A 1.3 %,

-       Hausse du Forfait Hospitalisation  0.7 %,

-       Déremboursement de certains Médicaments 0.5 %.

Ensuite certains indices aujourd’hui inconnus.

-    La crise ?

- ANI, obligatoire par décret qui oblige les mutuelles sous certaines  conditions à protéger un salarié qui bénéficie des allocations chômage à une protection pouvant aller jusqu'à 9 mois, le montant payer par la direction est supporté par notre régime ?

Une dérive de nos frais dans l’optique et le dentaire.

Il nous faut prendre en compte le fait qu’une mutuelle est un avantage pour tous.

Il faut que nous soyons tous égaux devant la maladie, c’est pourquoi cela doit

se gérer en ayant toujours à l’esprit : « anticipation ».


En 2012 ENDEL va à nouveau renégocier son contrat frais de Santé pour 3 ans.

Il est plus facile de négocier avec un reliquat financier positif, cela aide bien aux tractations.

Une augmentation de 3 % va faire rentrer 160 000€ par an ce qui va amortir d’à peu près  50  %. La dérive négative des prestations.


C’est pour cela que la commission à l’unanimité pense que cette augmentation de 3 % est nécessaire pour éviter un à coup brutal dans 2 ans. Au vu de l’évolution du contrat, la commission pense que l’an prochain un nouvel ajustement sera à nouveau nécessaire. Il faut bien comprendre que 3 % pour 2010, c'est un ajustement faible.

Certaines Mutuelles annoncent + 10 %. La commission compte sur l’ensemble des salaires ENDEL pour que la Prévoyance Santé reste un avantage afin de nous permettre de pouvoir nous soignés.

 

L’ensemble des élus de la Commission ainsi que les DSC restent à votre disposition pour de plus amples informations.

Publié dans CCE et COMMISSIONS

Partager cet article

Repost 0

SUITE A L'ACCORD FOURRE TOUT + AVENANT

Publié le par LA CGT ENDEL

Suite à l'information de la Direction avec les bulletins de salaires du mois d'octobre sur les applications des nouvelles dispositions ENDEL relatives à l'indemnisation de congés payés et de la maladie, la CGT s'interroge sur la détermination de la Direction de boycotter notre Organisation Syndicale, non signataire de cet accord.
 En effet si cette négociation est arrivée sur la table c'est que la CGT et le CCE ont attaqué au tribunal de Nanterre.
La CGT a toujours été partie prenante à la négociation, y compris sur les avenants, nous n'avons pas pour habitude de pratiquer la politique de la chaise vide.

 Nous avons du mal à comprendre comment certaines Organisations Syndicales osent reprendre à leur compte le dossier des indemnisations maladie et le 1/10e de congés payés, alors qu'ils n'ont jamais rien fait pour la collectivité, d'ailleurs leurs silence pendant les négociations sont édifiant.

 

Par ailleurs nous leurs avons demandé plusieurs reprises d’intervenir avec nous au tribunal sur d’autres sujets leurs réponses ont été unanimement « négatives ».

 

Quoi qu’il arrive la CGT avec vos élus s’engagent à défendre les salariés et à les remettrent dans leurs droits.

 

Maintenant la Direction vient de revenir à la table des négociations sur un avenant de

 « L’accord fourre tout »

 

Ce qui a été obtenu à la demande des élus de la CGT et de la FO ( enfin):

 

1     AIDE A LA MOBILITE EXTERNE VOLONTAIRE (RUPTURE NEGOCIEE POUR MOTIF ECONOMIQUE)

 

Les parties au présent avenant conviennent que l’indemnité de départ volontaire prévue à l’article 1.4.3.1 de l’accord du 30 juin 2009 portant sur les mesures destinées à faire face au contexte économique et social affectant ENDEL ne pourra être inférieure à :

 

-          pour les salariés âgés de 30 ans et moins à la date de rupture de leur contrat de travail, quelle que soit leur ancienneté : 15 000 € net de CSG et de CRDS ;

-           

-          pour les salariés âgés de 31 ans à 45 ans à la date de rupture de leur contrat de travail, et ayant moins de 5 ans d’ancienneté : 20 000 € net de CSG et de CRDS ;

-           

-          pour les salariés âgés de 31 ans à 45 ans à la date de rupture de leur contrat de travail, et ayant plus de 5 ans d’ancienneté : 25 000 € net de CSG et de CRDS ;

-           

-          pour les salariés âgés de plus de 45 ans à la date de rupture de leur contrat de travail, et ayant moins de 5 ans d’ancienneté : 30 000 € net de CSG et de CRDS.

-           

-          pour les salariés âgés de plus de 45 ans à la date de rupture de leur contrat de travail, et ayant plus de 5 ans d’ancienneté : 35 000 € net de CSG et de CRDS.

 

Ces planchers constituent des minima et ne s’appliqueront que si le calcul prévu à l’article 1.4.3.1 de l’accord du 30 juin 2009 (y compris après application des plafonds) est moins favorable.

 

Il est également convenu que les minima prévus ci-dessus s’appliqueront aux conventions de rupture négociée pour motif économique signées après le 8 octobre 2009.

 

Pour nous il est préférable de sauvegarder les emplois, que d’indemniser  pour masquer un PSE, n’oublions pas que c’est la collectivité qui paye pour les ASSEDIC.

 

 


     

Partager cet article

Repost 0

COMMUNIQUE DE PRESSE

Publié le par LA CGT ENDEL

22 Octobre 2009

Forte mobilisation à Paris et dans les entreprises pour l’emploi et l’industrie

Aujourd’hui, à l’appel de la CGT, plus de 30 000 salariés ont manifesté à Paris lors de

la journée d’action nationale pour le développement de l’industrie et de l’emploi.

Lors de cette journée d’actions, des représentants de tout le secteur industriel

français sont venus porter leurs exigences de défense et de développement de

l’emploi pour l’industrie française.

Dans de nombreuses entreprises, des milliers de salariés ont débrayé ou arrêté le

travail pour participer à cette journée d’action nationale.

Face à la crise économique, sociale et environnementale actuelle provoquée par

un système capitaliste, basé sur la rentabilité financière à court terme où le travail est

considéré comme une simple variable d’ajustement, ces dizaines de milliers de

salariés issus de toute la France sont venus réaffirmer leur colère et leur frustration

face à des plans sociaux et à des restructurations qui ont conduit à la destruction de

centaines de milliers d’emplois dans l’industrie et qui affaiblissent le potentiel

industriel français.

Ces salariés ont également porté leurs exigences pour la mise en place d’une vraie

politique industrielle porteuse d’avenir, d’emplois, de connaissance, d’innovation et

de salaires décents répondant aux qualifications et aux besoins des salariés et des

populations

Cette journée de mobilisation décidée par plus de 600 représentants de l’industrie

lors de la l’assemblée pour l’emploi industriel du 11 juin 2009 à Montreuil est un temps

fort dans le processus de mobilisation initiée par la CGT pour la défense et le

développement de l’emploi industriel.

Le gouvernement par le biais des Etats généraux tente de reprendre la main sur les

enjeux industriels sans jamais remettre en cause le dictat de la finance sur l’industrie

et la casse des acquis sociaux.

Nous ne sommes pas dupes, derrière les beaux discours du gouvernement et du

patronat les restructurations, la casse de l’emploi, la dégradation des conditions de

travail se poursuivent dans toute l’industrie de la métallurgie.

Le développement de l’industrie est impossible sans le travail des femmes et des

hommes.

Avec cette forte journée de mobilisation, les salariés de l’industrie et la CGT

réaffirment leurs exigences pour que le travail, des hommes et des femmes, la

réponse aux besoins des populations et la réponse aux enjeux environnementaux

soient au coeur de la stratégie des entreprises.

                                                                                      Fait à Montreuil le 22 octobre 2009

Partager cet article

Repost 0

ARTICLE 36 JUGEMENT DU 7 OCTOBRE

Publié le par LA CGT ENDEL

        LA COUR D' APPEL DONNE RAISON A LA CGT ET AU CCE
      
       Dans son jugement du 7 octobre 2009, la Cour d'appel de
Versailles confirme le jugement du tribunal de Nanterre du 30 janvier 2009. 
       Dans le  jugement, la Cour remet les salariés dans leurs droits.
La société doit remettre les retraites au titre de l'Article 36, les ouvriers ex Delattre Levivier au  coéficient 225 à 305.

       De plus elle condamne Endel à verser des dommages et intérêts  au CCE, alors que le jugement de 1er instance l'avait débouté. 
     
       Nous reviendrons prochainement sur ce sujet.

       En ce qui concerne les informations RH ( le flash) que vous avez reçu avec vos bulletins de paie, il vous faut savoir que ce n'est pas la crise ni les autres Organistions Syndicales qui ont amenées les méliorations des congés payés et de la maladie, ce fait intervient après les revendictions des salariés relayés par la CGT depuis plusieurs années. 
       D'autres part cette mesure et définitive, mais pour la CGT le compte n'y est pas et nous poursuivrons les actions en justice sur ce sujet.

       Concernant cet accord " fourre tout" signé par d'autres, nous avons négociés des améliorations sur les indemnités de départ volontaire.
Après avis du CCE, un avenant sera ouvert à la signature avec effet rétroactif au 8 octobre 2009.

       Si vous êtes concernés faites attention et renseignez vous auprès de vos élus.

                Nous ne mettons pas les sommes, car pour la CGT c'est vos emploies qui doivent êtres préservés et non des départs volontaires ou conventionnels qui masque des PSE.
 

Partager cet article

Repost 0