Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

DECLARATION DE LA CGT SUR LE CEE

Publié le par LA CGT ENDEL

DECLARATION CGT

Signature de l’accord CEE GDF Suez, le 6 mai 2009 à Paris

 

 

Sept mois de négociations intenses auront été nécessaires pour parvenir à l’aboutissement des modalités pratiques de fonctionnement, des prérogatives et compétences du Comité d’Entreprise Européen de GDF Suez.

 

La CGT signe cet accord, à l’issue d’un processus qui a démarré corrélativement à la fusion de Gaz de France et de Suez, en considérant que l’essentiel des garanties existantes dans l’ex accord de Gaz de France ont été préservées.

 

Il en est ainsi des prérogatives d’information de consultation du CEE, des notions de transnationalité, du droit à expertises, qui permettent de dépasser le cadre réglementaire de la directive modifiée récemment par le parlement européen.

 

La CGT a fondé sa position, en permanence, sur l’ouverture vers la participation du plus grand nombre de pays qui sont vingt au total, au détriment de la représentation France, car la diversité du groupe et sa forte implantation géographique devait se traduire dans la composition du CEE. La variété et la diversité des cultures, des modes de dialogue social, des formes de syndicalisme au sein du CEE permettront de développer, dans le respect de chacun, des nouvelles formes d’initiatives syndicales qui s’avéreront indispensables dans le contexte économique et social actuel et vis à vis des effets néfastes de la mondialisation.

 

Nous estimons indispensable d’élargir le cercle des sociétés représentées au sein du CEE ; dès lors que les salariés sont dépendants de la gouvernance du groupe, il faut savoir faire tomber certaines barrières juridiques ou politiques pour ouvrir l’espace et créer les conditions de l’intégration sociale des salariés de ces sociétés exclues.

 

Le CEE doit constituer un levier pour les salariés afin qu’en toutes circonstances, ils soient informés, consultés, sur les questions stratégiques, économiques et sociales du groupe, sur l’emploi, la formation et les garanties sociales.

 

Cet accord sera d’une grande portée en Europe, dès lors qu’il concerne un groupe de taille importante et qui exerce un rayonnement certain au travers de ses domaines d’activité, l’énergie, l’environnement et les services.

 

Certains observateurs pourront le classer au rang des meilleurs accords et la CGT estime y avoir contribué par son engagement, son esprit de conviction et de force de propositions, même si l’opiniatreté de ses représentants au GSN a pu irriter en certaines circonstances.

 

Cependant, la CGT a toujours cherché à faire converger les points de vue pour consolider et rassembler le GSN autour d’une volonté commune.

 

Nous nous en tiendrons au résultat, ce qui est l’essentiel dans notre démarche.

 

Ce premier exercice de l’intégration sociale au sein du nouveau groupe méritera de se prolonger et de prendre une place importante dans le dialogue social du groupe.

 

La CGT s’engage à faire respecter dans toutes ses dimensions cet accord et de le mettre en œuvre au service des 200 000 salariés du groupe.


 
www.planetlabor.com

Partager cet article

Repost0

Communiqué du 16 avril 2009

Publié le par LA CGT ENDEL

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU 16 AVRIL 2009

 

La CGT en appelle à la solidarité du groupe GDF SUEZ

Le groupe GDF SUEZ dégage des résultats nets de 6,5 Mds €, dans le même temps, le groupe s’estime « protégé contre une récession brutale » et indique qu’il est en capacité, depuis le début de la crise, à financer l’ensemble de ses investissements.

 

C’est pourquoi le groupe doit faire preuve de responsabilité sociale vers les salariés impactés par le chômage.

 

Les salariés d’ENDEL filiales de GDF SUEZ se sentent abandonnés par le groupe.

 

Les 140 implantations qui font travailler 6 000 salariés sont impactées par la crise, et le chômage partiel est proposé sur plusieurs sites dont Fos, Dunkerque, Calais, petite Synthe, Isbergues, Montataire, Mulhouse, Metz, Nevers. Le chômage concernera 659 salariés.

 

Alors que le groupe dégage d’insolents bénéfices et que leurs dirigeants augmentent leurs salaires de façon indécente, on propose aux salariés impactés par la crise de perdre 40 % de leurs salaires.

 

Les Fédérations CGT du groupe organisées en coordination revendiquent, avec les salariés de la branche Service dont ENDEL est impacté en premier, le paiement de l’intégralité de leurs salaires durant la période de chômage partiel.

 

 

 

Interlocuteurs :                                                                      Contact Presse :

Yves SAMPIETRO  ( 06.80.54.17.28                                    Maurice MARION  ( 06.72.75.20.96

Yves LEDOUX        ( 06.80.36.33.06

 

Partager cet article

Repost0

5 et 6 mai rencontre des DS CGTdu groupe à Hyère

Publié le par LA CGT ENDEL


Pour la première fois depuis la fusion imposée en juillet 2008, les représentants CGT des principales entreprises du groupe GDF SUEZ se sont  réunies les 5 et 6 mai 2009 pour échanger sur les réalités que vivent les salariés de GDF SUEZ. (CNR, COFELY, CPCU, DEGREMONT, ENDEL, FSA, INEO, LYONNAISE DES EAUX, NOVERGIE, SAVELYS, SDEI, SHEM, SITA, GRT gaz, GrDF, STORENGY, GDF SUEZ SA,…)

 

Ils ont fait le constat des différences de traitement entre les salariés du groupe mais ont surtout fait le constat de leurs convergences sur les revendications communes à tous les salariés du groupe GDF SUEZ.

 

 

·         Dans une période ou la santé financière du groupe GDF SUEZ est bonne, la CGT propose une augmentation générale des salaires de 10%. C’est possible car les bénéfices sont de 6,5 milliards et cela ne couterait qu’un milliard  d’€uro. (La masse salariale du groupe est de 11 milliards).

 

·         La CGT demande de porter le salaire minimum d’embauche à 1600€ pour les salariés non qualifiés dans l’ensemble du groupe France et de respecter les rémunérations en lien avec les niveaux de diplômes et/ou l’expérience professionnelle.

 

·         La CGT exige l’arrêt des répressions syndicales, des tentatives de criminalisation de l’activité syndicale et la mise en place de réels moyens et droits syndicaux dans les entreprises du groupe.

 

·         La CGT exige une vraie politique volontariste de l’emploi, de sa gestion prévisionnelle, de la formation au sein du groupe permettant des « passages » entre entreprises. GDF SUEZ doit permettre d’assurer une réelle garantie de l’emploi et stopper l’externalisation des activités.

 

·         Dans une période ou certaines entreprises du groupe ont une activité réduite, la CGT exige que la solidarité de groupe joue pleinement son rôle et qu’aucun salarié ne voit sa rémunération diminuée du chômage partiel.

 

·         La participation aux bénéfices et l’intéressement sont très disparates suivant les entités du groupe, la CGT propose une base mutualisée, sur les résultats du groupe, commune à l’ensemble des salariés.

 

·         La CGT souhaite que l’ensemble des salariés qui ne l’ont pas, bénéficient de tarifs préférentiels des énergies et services distribués par le groupe (eau, gaz, électricité,…)

 

·         La CGT dénonce la course à la rentabilité qui pèse sur les conditions de travail des salariés et remet en cause la sécurité des personnels et des consommateurs.

La CGT invite tous les salariés à se réunir en assemblées générales sur tous les sites de toutes les entités du groupe autour de ce socle commun et de construire un cahier revendicatif enrichi de leurs spécificités.

 

La CGT propose de mettre en débat dans les assemblées générales les modalités de dépôt de leur cahier revendicatif auprès de leur entreprise,  et de s’inscrire dans les journées interprofessionnelles à l’appel des 8 confédérations les 26 mai 2009 et 13 juin sous les formes qu’ils décideront.

Partager cet article

Repost0

LE COMITE D'ENTREPRISE EUROPEEN DE GDF SUEZ

Publié le par LA CGT ENDEL

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU 7 MAI 2009

 

LE COMITE D’ENTREPRISE EUROPEEN DE GDF Suez eST NE

   

Le groupe spécial de négociation composé de représentants syndicaux de 13 pays européens, ainsi que les deux fédérations européennes EPSU et EMCEF a signé l’accord relatif à la mise en place du C.E.E. de GDF Suez ce mercredi 6 mai 2009.

 

Dans le contexte mondial caractérisé par l’opportunisme des entreprises à décider des plans sociaux drastiques au mépris des salariés qui mettent leurs compétences, leurs savoirs au service du développement de leur entreprise, le Comité d’Entreprise Européen doit constituer un levier important par le biais de l’information et de la consultation, pour enrayer voire empêcher la brutalité des mesures prises par le patronat.

 

La CGT, en signant cet accord, considère avoir fait respecter les engagements, pris au moment de la fusion entre Gaz de France et Suez, particulièrement en matière d’information, de consultation, de transnationalité et sur le droit à expertises. Les dispositions de ce nouvel accord restent dans l’esprit de l’ex accord de Gaz de France et vont plus loin que la directive européenne modifiée récemment sous la présidence française de l’U.E.

 

Cet accord constituera sans nul doute une belle base de négociation pour toutes les entreprises ou les groupes qui s’engageront dans la mise en place d’une instance européenne ou dans la révision de leur accord. A cet effet, la CGT diffusera largement le texte auprès de toutes ses organisations.

 

Avec 20 pays représentés au sein du CEE de GDF Suez, la richesse des diverses cultures syndicales pourra produire des effets positifs sur la politique sociale du groupe et permettre de faciliter les convergences d’actions pour consolider et développer l’emploi, et soutenir une dynamique de négociations sociales pour les organisations syndicales des divers pays.

 

La CGT attend de la direction du groupe GDF Suez qu’elle se situe dans un même état d’esprit pour la constitution du Comité de Groupe France en cours de négociation, et qu’elle dépasse, là aussi, le champ réglementaire actuel en prenant en compte les caractéristiques du groupe, notamment sur la consultation.

 

De même, les négociations, engagées dans le cadre des conflits sociaux sur les salaires et l’emploi, ne peuvent que trouver une issue positive dans un groupe disposant de larges moyens financiers et qui  se veut  exemplaire dans sa politique sociale.

 

 

Interlocuteurs :                                                                      Contact Presse :

Martine FEUILLERAT ( 06.21.53.74.94                                  Maurice MARION  ( 06.72.75.20.96

Yves LEDOUX        ( 06.80.36.33.06

 

Partager cet article

Repost0

BIENVENU SUR LE SITE DE LA CGT ENDEL GDF SUEZ

Publié le par CGT ENDEL

CGT 1

ENDEL 1

 

LA CGT ENDEL GDF SUEZ MET A DISPOSITION CE BLOG, IL EST LE VÔTRE FAITE LE VIVRE PAR VOS INFORMATIONS
ET VOS IDEES.

 

Un peu d'historique...

ENDEL est une filliale du groupe GDF SUEZ, elle est composée de  11 Etablissements, de 140 implantations et d'environ 6000 salariés.

Les 11 Etablissements sont, la Guyane, le Pôle Nord, le Pôle Spécialités, le Pôle Nucléaire, Bretagne Basse Normandie, le Pôle Sud Ouest, le Sud Est, le Nord Est, le Centre Ouest, l'Ile de France, le Siège

La CGT est représentée par 1 DSC et 16 Délégués Syndicaux d'Etablissements qui sont le lien avec les nombreux Délégués du Personnel des agences ou antennes , elle est présente aussi dans les CE et au CCE.

 

Partager cet article

Repost0

<< < 10 20 30 40 41 42 43 44 45 46 47 48