5 et 6 mai rencontre des DS CGTdu groupe à Hyère

Publié le par LA CGT ENDEL


Pour la première fois depuis la fusion imposée en juillet 2008, les représentants CGT des principales entreprises du groupe GDF SUEZ se sont  réunies les 5 et 6 mai 2009 pour échanger sur les réalités que vivent les salariés de GDF SUEZ. (CNR, COFELY, CPCU, DEGREMONT, ENDEL, FSA, INEO, LYONNAISE DES EAUX, NOVERGIE, SAVELYS, SDEI, SHEM, SITA, GRT gaz, GrDF, STORENGY, GDF SUEZ SA,…)

 

Ils ont fait le constat des différences de traitement entre les salariés du groupe mais ont surtout fait le constat de leurs convergences sur les revendications communes à tous les salariés du groupe GDF SUEZ.

 

 

·         Dans une période ou la santé financière du groupe GDF SUEZ est bonne, la CGT propose une augmentation générale des salaires de 10%. C’est possible car les bénéfices sont de 6,5 milliards et cela ne couterait qu’un milliard  d’€uro. (La masse salariale du groupe est de 11 milliards).

 

·         La CGT demande de porter le salaire minimum d’embauche à 1600€ pour les salariés non qualifiés dans l’ensemble du groupe France et de respecter les rémunérations en lien avec les niveaux de diplômes et/ou l’expérience professionnelle.

 

·         La CGT exige l’arrêt des répressions syndicales, des tentatives de criminalisation de l’activité syndicale et la mise en place de réels moyens et droits syndicaux dans les entreprises du groupe.

 

·         La CGT exige une vraie politique volontariste de l’emploi, de sa gestion prévisionnelle, de la formation au sein du groupe permettant des « passages » entre entreprises. GDF SUEZ doit permettre d’assurer une réelle garantie de l’emploi et stopper l’externalisation des activités.

 

·         Dans une période ou certaines entreprises du groupe ont une activité réduite, la CGT exige que la solidarité de groupe joue pleinement son rôle et qu’aucun salarié ne voit sa rémunération diminuée du chômage partiel.

 

·         La participation aux bénéfices et l’intéressement sont très disparates suivant les entités du groupe, la CGT propose une base mutualisée, sur les résultats du groupe, commune à l’ensemble des salariés.

 

·         La CGT souhaite que l’ensemble des salariés qui ne l’ont pas, bénéficient de tarifs préférentiels des énergies et services distribués par le groupe (eau, gaz, électricité,…)

 

·         La CGT dénonce la course à la rentabilité qui pèse sur les conditions de travail des salariés et remet en cause la sécurité des personnels et des consommateurs.

La CGT invite tous les salariés à se réunir en assemblées générales sur tous les sites de toutes les entités du groupe autour de ce socle commun et de construire un cahier revendicatif enrichi de leurs spécificités.

 

La CGT propose de mettre en débat dans les assemblées générales les modalités de dépôt de leur cahier revendicatif auprès de leur entreprise,  et de s’inscrire dans les journées interprofessionnelles à l’appel des 8 confédérations les 26 mai 2009 et 13 juin sous les formes qu’ils décideront.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article