Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

38 articles avec accords endel gdf suez

ARTICLE 36, SUITE DU JUGEMENT

Publié le par LA CGT ENDEL

 Suite à la décision de la Cour d’Appel de Versailles demandant à Endel de rétablir l’Article 36 aux salariés, la Direction d’Endel a choisi la manière forte.

En effet le fait de faire payer les salariés sans avoir une décision de justice  favorable du tribunal, conforte la CGT de demander au Juge de l’Exécution de donner son avis sur le sujet.
Peu importe le fond de l’affaire, mais la forme ou Endel conçoit la justice nous amène à poser certaines questions.
→ Pourquoi avoir ponctionné les salariés sans leur avoir demandé leur avis ?
→ Pourquoi la Direction interprète t-elle la décision en sa faveur ?
→ Quelle est l’autorité Judiciaire qui a donné l’autorisation de faire une saisie sur les salaires ?

D’autres questions pourront êtres posées.

La CGT a eu un entretien avec la Direction sur le sujet, nous lui avons exprimé notre mécontentement concernant les saisies sur salaires et le manque de prévenance des salariés concernés. 
Notre demande a été l’abandon des demandes devant la Cour de Cassation et l’intégration des Ex Lozai au processus de l’Article 36 ( eux aussi l’avaient perdu lors de la fusion).

Nous avions convenu avec la Direction d’attendre la réponse de l’AGIRC et la réunion du CCE du 15 janvier.
Lors du CCE, la Direction sans réponse de l’AGIRC, nous annonce qu’elle est obligée de continuer en Cassation et ne prendra pas les Lozai en compte.

 Devant cette réponse la CGT et le CCE demanderont au juge de l’exécution de donner son avis sur le jugement.

Par ailleurs nous verrons la possibilité en référé d’obtenir le remboursement des sommes injustement prises aux salariés, ainsi que la modification et le remplacement des bulletins de salaires.

Pour ce qui nous concerne la CGT, contrairement aux apparences que l’on nous prête, ne cédera en aucun cas au désir des juridiques qui dirigent l’entreprise sur le sujet.

Maintenant au jour d’aujourd’hui, nous avons d’autres préoccupations importantes, comme les départs volontaires de 148 salariés, la restructuration d’Endel et les élections professionnelles car nous pensons que vous serez très sollicités par la Direction afin de faire baisser l’audience de la CGT.
 
Nous pensons que vous ne serez pas dupes des manœuvres que certains voudrons vous entraînez et que vous ferez confiance aux élus CGT qui se battent pour vous et vos droits.

                                                                        Montreuil 17 janvier 2010

Publié dans ACCORDS ENDEL GDF SUEZ

Partager cet article

Repost0

SIGNATURE CGT NAO 2010, MUTUELLE, PARTICIPATION 2008

Publié le par LA CGT ENDEL

LA CGT SIGNE 3 ACCORDS LE 17 DECEMBRE 2009

 

La Cgt a signé l’accord sur la NAO 2010, après une consultation très large des salariés et des élus.

Dans cet accord nous avons une clause de revoyure en 2010.

 

Pour cet accord la Cgt est la seule Organisation Syndicale à l’avoir signé.

 

L’accord sur la participation 2008 a été signé par toutes les OS.

Les salariés percevront 150 € net au titre de 2008.

 

Le 3e accord porte sur l’augmentation de la mutuelle de 1,69 €.

 

En effet suite à la commission mutuelle du mois de septembre, il est apparu nécessaire d’augmenter celle-ci de 3% afin d’éviter un à coût brutal en 2012. (Certaines mutuelles augmentent de 10% en janvier 2010)

 

Les principales raisons de ces augmentations sont, la CMU qui passe de 2%  à 5,9 % en 2009, et qui passera à 7% en 2010, et la grippe A à 1,3 % sur 2009

 

Ces pourcentages s’appliquent sur  l’ensemble de nos cotisations.

 

La Cgt en syndicat responsable a signé cet accord, aux yeux de certaines OS cette augmentation aurait dû être prise sur l’excèdent qui nous restait dans la caisse.

 

Pour l’année 2009 un déficit d’environ 200 000 € due aux prélèvements de l’Etat sur les mutuelles est apparu sur notre régime, il a été compensé par cet excèdent.

 

Nous rappelons à nos collègues qu’en 2011 il faudra renégocier notre mutuelle et que si ont arrive avec les poches vides, les tarifs que nous devrons payer pour nous couvrir avec nos familles, ne seront plus les mêmes…

 

Pour cet accord la Cgt est la seule Organisation signataire.

 

Les négociations sur le protocole électoral ont débutées en décembre nous reviendrons sur celle-ci en janvier.

 

Vos Elus CGT vous souhaitent de très bonnes fêtes de fin d’année à vous et à votre famille.

Bonne année 2010 à tous.

 

 

Publié dans ACCORDS ENDEL GDF SUEZ

Partager cet article

Repost0

PLAN D'ACCOMPAGNEMENT SOCIAL CHEZ ENDEL

Publié le par LA CGT ENDEL

GDF SUEZ S’ENGRAISSE ENDEL DEGRAISSE…

 

Lors du CCE du 15 décembre, la Direction d’Endel annonce la suppression de 148 postes sur deux Etablissements sans licenciement contraint et l’ouverture d’un plan d’accompagnement social qui devra être terminé le 30 avril 2010.

 

Les sites touchés sont :

Strasbourg   21 postes sur 98  

Mulhouse 17 postes sur 28  

Metz 7 sur 7  (fermeture)

La Bourgogne fermeture  et vente du site de Chalon et redéploiement sur le site du Creusot,

Le Creusot 22   postes sur 71  

Marseille 7 postes sur 30   

Fos sur mer   74 postes   sur 118  

 

Le coup est dur pour les salariés, ils sont les victimes des mauvais choix des Directions Endel GDF SUEZ. 

 

Depuis  toujours la CGT dénonce que le travail pour un  mono client est trop dangereux, en effet le manque de redéploiement dans des activités annexes et que la concentration du personnel sur un seul site, fait que si celui-ci a des difficultés, nous sommes les premiers à partir. (Arcelor Mital ré internalise ses travaux sur tout ses sites)

 

L’année 2010 risque d’avoir des effets sur les emplois chez Endel, l’annonce de la fermeture probable du site de Dunkerque et les bruits persistants de l’abandon de l’arrêt décennal suscite des inquiétudes  pour le personnel du site (entre 100 et 120 salariés Endel en permanence) et sur le personnel des  Grand Chantier PSI.

 

La Direction va ouvrir un livre III et un livre IV sans Plan de Sauvegarde de l’Emploie (PSE)

 

Le CCE dans une  déclaration, annonce que cette réunion du 15 décembre et un point zéro et que toutes les informations et consultations du CCE devront se faire  en réunion  extraordinaire.

 

Pour sa part la CGT a interpellé Monsieur MESTRALLET lors du Comité de Groupe du 15 décembre, pour étudier les possibilités d’emplois dans le Groupe sur les périmètres concernés qui pourraient être offertes au personnel Endel, de plus nous lui avons demandé d’ouvrir des discussions, afin que GDF SUEZ et Endel signent un accord de partenariat.

 

Il nous indique qu’ils ont déjà réactivé le réseau RH  et qu’ils sont bien conscients du problème.

 

Quoi qu’il en soit les négociations parallèles avec les salariés volontaires au départ vont commencer, nous vous conseillons d’attendre car la négociation sur le Plan d’Accompagnement Social avec les DSC débutera début janvier, et les sommes ne seront pas les mêmes que dans l’accord fourre tout.

 

Par contre si vos supérieurs viennent vous demandez de partir, contacter immédiatement vos élus CGT.

 

Pour info sur l’antenne du Lardin il ne reste que 2 personnes….et les élus l’ont appris après…

 

Publié dans ACCORDS ENDEL GDF SUEZ

Partager cet article

Repost0

FLASH CGT ENDEL GDF SUEZ

Publié le par LA CGT ENDEL

 

APPLICATION, DES REVENDICATIONS LEGITIMES  DU SYNDICAT CGT ENDEL, RELATIVES A L’INDEMNISATION,

FACON PATRONALE,

On ne vous dit pas tout !

DES CONGES PAYES ET DE LA MALADIE

 

  

L’accord d’entreprise du 30 juin 2009 n’avait pour finalité que de faire face à la crise économique et à l’indemnisation du chômage partiel et des départs « négociés » de nos collègues de travail concernés… (Mais d’où vient l’argent ????)

L’indemnisation des congés payés et de la maladie ne résulte que de l’action de votre syndicat CGT ENDEL, du CCE et de ses élus…

La saisie des juridictions compétentes et l’application de la loi sur la rétroactivité de 5 ans sont aussi à mettre à l’honneur de votre syndicat CGT.

La signature d’un accord « fourre tout » ne légitime, en aucun cas, l’inertie et les accointances quelques peu remarquées des… partenaires sociaux de notre direction.

Rendons à la CGT ENDEL ce qui lui appartient

Vous participez, par votre travail et votre fidélité aux richesses de notre entreprise, et vous n’êtes EN AUCUN CAS, responsables, ni de la crise économique, ni du détournement de vos revenus !

A ceux qui ont pensé et déclarer que la CGT ENDEL, allait, par ses actions légitimes, mettre en péril notre société, devraient demander, aux salariés, comment cette fois ci ils ont su lire leur fiche de paye, ces derniers mois !!!!!! Nous ne sommes pas des illusionnistes…

Rendons aux salariés ce qui leurs appartient

    L’action au tribunal, continue, car pour la CGT ENDEL, le compte n’est pas…bon.

 

 

La double peine ne doit pas vous être appliquée, être malade, gagner ses congés et se faire spolier !!!

VOS DROIT ET ACQUIS

LA PRIORITÉ DE TOUS LES INSTANTS DE NOS ÉLUS

       Consulter le blog suivant :

http://www.cgt-endel-gdf-suez.com/   

CGT ENDEL

 

 

 

Publié dans ACCORDS ENDEL GDF SUEZ

Partager cet article

Repost0

PROPOSITION CGT POUR LA NAO 2010

Publié le par LA CGT ENDEL

                                                     Monsieur Thierry Franck de Préaumont
                                                      Directeur Général ENDEL
                                                      165 Boulevard de Valmy
                                                       93707 Colombes Cedex

Objet : NAO 2010

 

                                                                                                                                                                                                                                       

            

Monsieur,

 

Dans un contexte économique, social, qui fragilise la santé financière d’Endel, redressement URSSAF, mauvaise affaire type GB2 (¾ de la perte 2009), la perte de marché et de la crise économique et industrielle qui traverse la France.

 

Le personnel ne doit pas faire les frais de cette mauvaise gestion et sur les stratégies de l’entreprise essentiellement focalisées sur des objectifs de profitabilité financières au détriment d’une valorisation du travail et de l’écoute des ouvriers, des ETAM, ingénieurs et cadres.

 

Les mesures comme les départs volontaires ou conventionnels se succèdent, ils s’opèrent dans l’urgence la plus totale et sans souci de transmission du savoir, la conséquence en est la baisse de l’effectif ouvrier à 45% de l’effectif Endel. 

 

Pour motiver les salariés de l’entreprise plusieurs éléments sont incontournables :

 

-              Une réelle reconnaissance de leur rôle dans l’entreprise par des politiques salariales gratifiantes.

 

-              Une liberté d’expression que la CGT revendique, toutes catégories confondues, sur tous les aspects de la vie de l’entreprise, de l’organisation du travail jusqu’au droit de critique et de proposition sur la stratégie de l’entreprise.

 

 C’est dans ce contexte difficile pour tous  et pour ces raisons que nous  revendiquons une NAO 2010 en deux Etapes.
  -     La Première  étape qui fixe les règles générale au 1er janvier 2010.

  -    La Deuxième étape au 1er juillet 2010, avec les annonces du gouvernement de supprimer la taxe professionnelle au 1er janvier 2010, ainsi que de la suppression  pour les salariés en 2009, des repos compensateurs en dessous du contingent, doit nous permettre d’aborder cette deuxième partie de l’année avec d’autres marges de manœuvre.

 

     1er) - Politique salariale 2010 pour les Ouvriers (es), Employés (es), Techniciens (es), Agents de   Maîtrise, Ingénieurs et  Cadres (1er janvier 2010) 
      - Pour les Ouvriers (es) :

 

- Augmentation générale des salaires de 0,75 % avec un talon minimum de 15 €

- Augmentation individuelle 0,75 %

  - Pour les ETAM au coefficient inférieur à 335:

 

- Augmentation générale des salaires de 0,75 % avec un talon à minimum à 15 €

- Augmentation individuelle 0,75 %

                - Cadres et Agents de Maîtrise assimilés cadres au coefficient supérieur à 335 niveaux V2 et V3 :

 

- Augmentation de 0,75 % pour les cadres qui n’auront pas d’augmentation individuelle, n’y de prime d’objectif.

       -   Salaire de base

 

- Après l’application des augmentations générales, aucun salaire de base   ne devra être  inférieur à 1450 € pour un temps plein.

                -              Taxe carbone  et IK des déplacements chantier/hébergement en GD :

 

- En janvier  après la parution des barèmes de l’URSSAF, revalorisation des IK à hauteur du montant de la taxe carbone.

                Ceci peut faire parti d’une négociation portant sur les indemnités IK des  déplacements chantier/ hébergement quand le salarié est en grand déplacement.  

- 13e mois Endel :

  La CGT revendique le respect de la parole donnée par la Direction générale, lors de la fusion de reconstruire le 13e mois.

 

 Nous proposons de porter à  60 %  de ce treizième mois avec effet au 1er janvier 2010.

 

                 2e ) Deuxième étape en juin 2010 avec effet au 1er juillet 2010 au vu des résultats économiques sur les six mois passés et du prévisionnel sur les six derniers mois de l’année 2010. (1er juillet 2010)

        - Pour les Ouvriers (es) :

 

- Augmentation générale des salaires de 1,25 % avec un talon minimum de 15 €

- Augmentation individuelle  1 % avec un entretien avec son hiérarchique.

   - Pour les ETAM au coefficient inférieur à 335   :

 

- Augmentation générale des salaires de 1,25 % avec un talon à minimum à 15 €

- Augmentation individuelle  1 % avec un entretien avec son hiérarchique.

  -              Cadres et Agents de Maîtrise assimilés cadres au coefficient supérieur à 335 niveaux

      V2 et V3 :

 

-              Point d’étape et entretien individuel avec les ingénieurs et cadres qui n’auraient pas eu d’augmentation individuelle, n’y prime d’objectif.   

- Prime de fin d’année PFA

 

Sur votre proposition d’augmenter la PFA lors de la fusion, nous vous demandons de respecter votre parole et de porter la PFA du mois de décembre 2010 à 350 €  

 

                En marge de ses revendications la CGT demande officiellement,  l’ouverture de négociations sur le repos compensateur en dessous du contingent annuel d’heures supplémentaires et sur les indemnités kilométriques chantier/hébergement pour les personnels en grand déplacement.

 

                Nous demandons aussi  l’ouverture d’une négociation portant sur un « accord dérogatoire » au titre de la participation de 2008 et 2009 ou les salariés ENDEL SAS avait perdu suite à l’affaire Prony 1 millions d’euros à ce titre.

                 

  Dans l‘attente de vos réponses, veuillez, Monsieur, recevoir mes salutations distinguées.

 

 

 

 

                                                                            Pour la CGT le DSC

 

 

 

 

                                                                               Yves SAMPIETRO

 

Publié dans ACCORDS ENDEL GDF SUEZ

Partager cet article

Repost0

CGT GROUPE GDF & SUEZ - BULLETIN SPECIAL "PERCO"

Publié le par LA CGT ENDEL

 PERCO : système de retraite complémentaire par capitalisation

Le PERCO s’inscrit dans une logique où le salaire ne serait qu’une partie de la rémunération.

Pour la CGT, le salaire doit rester la valeur qui rémunère le travail et la qualification.  

La CGT n’entend pas entrer ou s’immiscer dans les choix individuels des salariés en matière d’épargne, elle tient cependant à concourir et à peser sur certains choix de redistribution des richesses dans les entreprises.

Comment accepter que la redistribution des richesses passent principalement  par l’Actionnariat.

GDF SUEZ propose un plan d’actions de performance où quelques 8549 personnes vont recevoir 202 Millions d’Euros soit l’équivalent d’une augmentation des salaires de 2% pour tous les salariés du groupe.

Un plan d’achat d’actions à venir pour les 200000 salariés du groupe se monte à 40 Millions d’Euros.

Avec 6,4 Milliards d’Euros de résultat net, le groupe peut augmenter les salaires ce qui serait plus équitable qu’une redistribution injuste.

 

Pourquoi la CGT a déposé son droit d’opposition ?

C’est un accord inégalitaire !

Le syndicalisme ne peut participer à la mise en concurrence/opposition des salariés !

Cet accord n’impacte que 60 entreprises sur les quelques 250 que compte GDF SUEZ en  France.

De plus, l’abondement sera fonction de chaque entreprise (celles qui dégagent des bénéfices abonderaient si elles le décident et les autres non)

Les salariés qui possèdent des revenus suffisants pourraient verser pour leurs retraites tandis que les autres n’arrivent pas à finir leurs fins de mois.

Ce droit d’opposition de la CGT est renforcé par celui de la CFDT.

L’accord a donc été rejeté par l’équivalent de 70% du personnel.

Notre opposition oblige maintenant GDF SUEZ à prendre en compte le fait qu’il n’y ait pas d’accord de la majorité des partenaires sociaux à son projet et donc à faire un choix entre plusieurs solutions :

  1. Décréter qu’il n’y aura pas de PERCO GDF SUEZ
  2. Imposer un PERCO de façon unilatérale
  3. Re-ouvrir des négociations sur d’autres bases

Ce que la CGT demande, c’est la reprise des négociations afin qu’elles soient plus favorables pour l’ensemble des salariés quelque soit l’entreprise du groupe.

Seule, GDF SUEZ a la responsabilité d’y répondre. Le patron du groupe doit décider la reprise des   négociations sur de nouvelles bases.

DERNIERE MINUTE :

La direction convoque une réunion de reprise des négociations pour le 23 novembre à 14H00.

Publié dans ACCORDS ENDEL GDF SUEZ

Partager cet article

Repost0

PERCO GDF SUEZ

Publié le par LA CGT ENDEL

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU 18 NOVEMBRE 2009

 

ACCORD PERCO à GDF Suez

La CGT s’oppose à cet accord inégalitaire pour les salariés du Groupe

La Direction de GDF Suez est en train de creuser un fossé entre les catégories de salariés et les différentes entreprises du Groupe en renforçant, à chaque décision prise, les inégalités par une répartition inéquitable des richesses.

Le fil conducteur de la politique sociale du Groupe repose sur le seul caractère capitalistique des mesures prises en matière de rémunération.

Plan d’actions gratuites, plan d’achats d’actions, opération de répartition de stocks options à hauteur de 202 millions d’euros pour les 8 000 plus gros salaires et, enfin, plan d’épargne retraite collectif.

Il n’y a aucun espace pour une politique des salaires et de l’emploi alors que le Groupe surfe sur les profits (3,4 milliards de bénéfices sur les 9 premiers mois de l’année), en faisant un pied de nez à la crise, se comportant avec ses actionnaires privés comme certaines banques qui n’hésitent pas à multiplier les occasions d’attribuer des primes faramineuses à leurs "élites".

Avec l’accord PERCO, GDF Suez tourne le dos à ses slogans vertueux sur l’intégration des salariés après la fusion, dès lors où des milliers de salariés sont exclus du champ d’application de cet accord (INEO, COFELY, ENDEL, AXIMA, SITA, etc.).

En ne prenant aucune mesure incitative de Groupe, un tel accord laisse la main à chaque société de faire ce qu’elle entend en matière d’abondement, ce qui correspond à signer un "blanc seing" sans aucune garantie pour les salariés, avec ce pseudo accord de Groupe.

Il s’ajoute à ces motifs, pour la CGT, cet appétit insatiable pour la capitalisation, à l’image du cahier revendicatif du MEDEF, pour que les produits de la retraite prennent une place plus prépondérante sur les marchés financiers avec les risques encourus pour les salariés.

Les exemples d’ENRON, voire du système de retraite des salariés de la British Airways plombé par les soubresauts de la bourse, devraient inciter à la plus grande prudence.

La CGT reste profondément attachée aux bases fondamentales des régimes par répartition de la sécurité sociale et c’est pourquoi la redistribution des richesses doit être plus accentuée sur les salaires et l’emploi.

La CGT exerce son droit d’opposition en demandant la réouverture de négociations pour parvenir à des dispositions plus favorables et équitables pour les salariés du Groupe GDF Suez, quels que soient leurs niveaux de qualification et de compétences.

Interlocuteur :                                                                                Contact Presse :

Yves LEDOUX                                                                                Maurice MARION

( 06 80 36 33 06                                                                           ( 06 72 75 20 96

Publié dans ACCORDS ENDEL GDF SUEZ

Partager cet article

Repost0

RETROACTIF SUR LA MALADIE POUR LES SALARIES AYANT QUITTER L'ENTREPRISE

Publié le par LA CGT ENDEL

RETROACTIF SUR LA MALADIE.

 

 

La CGT  n’a pas oublié les salariés qui ont quitté l’entreprise.

 

En effet ils sont en droit de réclamer le rétroactif sur la maladie pour la période de juin 2004 jusqu’à leur départ de l’entreprise.

 

Pour se faire ils doivent faire leur demande par courrier en recommandée avec   accusé de réception à la Direction ENDEL.

 

En cas de non réponse ou de réponse négative,  il faut consulter une permanence juridique CGT avec l’accord, qui est sur le blog.

Les permanences juridiques seront les guider vers les juridictions compétentes.

 

Pour ceux qui ont eu de longues maladies avant leur départ de l’entreprise, les sommes en jeu peuvent être importante.

 

De plus ils ne réclameront que  leur du.

Publié dans ACCORDS ENDEL GDF SUEZ

Partager cet article

Repost0

<< < 1 2 3 4