Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

38 articles avec accords endel gdf suez

NAO 2011 CHEZ ENDEL GDF SUEZ, INDIGNEZ-VOUS !!!

Publié le par LA CGT ENDEL

      NAO 2011 CHEZ ENDEL GDF SUEZ, INDIGNEZ-VOUS !!!

NAO 2011 : Les réunions sur la NAO ont commencé depuis décembre la dernière en date fut le 5 janvier, la prochaine a lieu le 25 janvier, mais d’ors et déjà nous pouvons vous annoncez que la cuvée 2011 sera de la même teneur que celle de 2010, c'est-à-dire très insignifiante...

Pour l’instant les propositions de la Direction sont pour les ouvriers : Augmentation Générale de 0,9% avec un talon de 15,00 € et une Augmentation Individuelle de 0 ,8 %, pour les ETAM l’Augmentation Générale est de 0,8% avec un talon de 15,00 €, et l’Augmentation Individuelle est de 0,8 %, pour les Cadres une Augmentation Individuelle de 2 %.

Autant vous dire que pour la CGT cela ne reflète même  pas le niveau de l’inflation 2010 de 1,6 %...

De plus notre entreprise subit un changement d’orientation et de réorganisation avec les Unités Territoriales, qui seront très déstructurant au niveau des emplois chez ENDEL.

UNE GRILLE DE SALAIRE : Depuis des années la CGT ENDEL demande de revaloriser le travail, et que ceci passe par  une augmentation des salaires  et une évolution de carrière, cela passe aussi par la création d’une grille des salaires qui doit être un élément structurant pour redonner du sens au collectif de travail. La non reconnaissance des qualifications et du savoir faire, et surtout pour un même coefficient ou la fourchette des salaires est immense et peut représenter des centaines d’euros de différence par mois.

LES PRIMES AU MERITE ET LES RAVAGES DE L’INDIVIDUALISATION: Les primes variables en fonction de l’évaluation de la performance  pour les cadres et les ouvriers  sont monnaie courante chez ENDEL, c’est pour cela que la CGT est opposée à la rémunération au mérite qui n’a que pour seul objectif de diviser pour mieux régner. Nous demandons pour toutes les catégories de personnel au minimum l’augmentation du coup de la vie.

Entre 1984 et 2007, le salaire moyen a été multiplié par 2, tandis que les dividendes aux actionnaires ont été multipliés par 13… Ne vous y tromper pas les dividendes remonte toujours vers GDF SUEZ d’une manière ou d’une autre, même si vous ne faites pas de résultat.

Diviser pour mieux régner,  la Direction agite sans cesse ce dogme pour fragiliser les revendications des salariés.

ERADIQUE LA PAUVRETE : La hausse des salaires est indispensable pour éradiquer la pauvreté. Chez ENDEL nous avons des salariés au RSA, ce qui veut dire que l’état considère que nous avons des salariés en dessous du seuil de pauvreté et sous rémunéré.

Nous disons « stop » à cette Direction essentiellement focalisée sur des objectifs de rentabilités et de profitabilités financières au détriment de ses propres salariés.  

De plus les pertes de 2009 et 2010 sont entièrement dues à des provisions pour les Plans d’accompagnements Sociaux (PAS) et par les pertes de GBII et les chantiers Gaz. Les salariés ne sont pas responsables des défaillances et des choix stratégiques de la Direction.

LA CGT A BESOIN DE VOUS LE  25 JANVIER, MOBILISEZ VOUS DANS VOS AGENCES ET GAGNONS ENSEMBLE SUR LES SALAIRES, L’EMPLOI ET LES CONDITIONS DE TRAVAIL. FAITES REMONTER VOTRE MECONTENTEMENT.

 

Publié dans ACCORDS ENDEL GDF SUEZ

Partager cet article

Repost0

REVENDICATIONS CGT POUR LA NAO 2011

Publié le par LA CGT ENDEL

Objet : NAO 2011

            

Monsieur,

  Dans un contexte économique et social, qui fragilise la santé financière d’Endel, mauvaise affaire type GB2, les affaires gaz, PCH et la crise industrielle inquiétante pour nos métiers qui règnent en France.

Le personnel Endel ne doit pas faire encore les frais de cette mauvaise gestion et sur les stratégies de l’entreprise essentiellement focalisées sur des objectifs de rentabilité et de profitabilité financières au détriment d’une valorisation du travail et de l’écoute des Ouvriers, des ETAM, Ingénieurs et Cadres.

Les mesures comme les départs volontaires en 2009 et 2010 avec l’accord de juin 2009, les plans d’accompagnements sociaux (P.A.S) de Fos sur Mer, Strasbourg, le Creusot ou conventionnels se succèdent, ils s’opèrent dans l’urgence la plus total et sans souci de transmission du savoir.  

L’année 2011 doit être l’année du renouveau pour Endel, avec le projet d’organisation   territorial que vous comptez mettre en place.

Pour motiver les salariés de l’entreprise plusieurs éléments sont incontournables :  

Ø Une réelle reconnaissance de leur rôle dans l’entreprise par des politiques salariales gratifiantes.

Ø Une liberté d’expression que la CGT revendique, toutes catégories confondues, sur tous les aspects de la vie de l’entreprise, de l’organisation du travail jusqu’au droit de critique et de proposition sur les stratégies de l’entreprise.

      C’est dans ce contexte difficile pour tous  et pour ces raisons que nous  revendiquons une NAO 2011 valorisante et gratifiante pour les salariés de l’entreprise.

Ø  Politique salariale 2011 pour les Ouvriers(e), Employés (es), Techniciens (nes), Agents de Maîtrise, Ingénieurs et  Cadres :

Ø  Pour les Ouvriers (e) :

·       Augmentation générale des salaires de 3,5 % avec un talon minimum de 50 €

·           Augmentation individuelle 2 %. Somme à partager dans le même collège.

Ø Pour les ETAM au coefficient inférieur à 335:

·           Augmentation générale des salaires de 3,5 % avec un talon à minimum à 50

·         Augmentation individuelle 2 %. Somme à partager dans le même collège.   

Ø Cadres et Agents de Maîtrise assimilés cadres au coefficient supérieur à 335 niveaux V2 et V3 :

·           Augmentation Générale de 2 %. Ou à minima de l’augmentation du coup de la vie.

·           Augmentations individuelles 2%. Somme à partager dans le même collège.

Ø Salaire de base

·           Après l’application des augmentations générales, aucun salaire de base ne devra être  inférieur à 1600 € pour un temps plein.          

Ø IK des déplacements chantier/hébergement en GD 

·         Il est anormal que lors des arrêts ou grands chantiers en grands déplacements, les salariés soient pénalisés sur leurs déplacements pour se déplacer du lieu de travail au lieu d’ébergement, nous demandons l’instauration d’un déplacement chantier / hébergement en grands déplacements avec une somme forfaitaire de 8 € net par jour travaillé et indexé sur la valeur du MG tout les ans.

Ø Indemnités de grands déplacements :

·         Suppression des tranches kilométriques au dessus de 200 Km et instauration d’un tarif unique à 85 € des grands déplacements.

Ø 13e mois Endel :

·       La CGT revendique le respect de la parole donnée par la Direction générale, lors de la fusion de reconstruire le 13e mois.

·           Nous proposons de porter à 60 % le ½ treizième mois complet, avec effet au 1er janvier 2011.

Ø Prime Annuelle Complémentaire PAC :

·           Sur votre proposition d’augmenter la PAC lors de la fusion, nous vous demandons de respecter votre parole et de porter la PAC du mois de décembre 2010 à 350 €.

Ø Prime d’ancienneté :

·         Porter la prime d’ancienneté de 15 ans à 18 ans.

Ø Prime de Vacances :

·         Revalorisation de la prime de vacances à 350 €.

Ø Prime de départ à la retraite et prime de médaille du travail :

·           Revalorisation des primes de retraite et de médaille du travail à hauteur de 10%.

Ø Augmentation du pourcentage de cotisation  patronal sur la mutuelle.

Suite au racket de l’état sur les mutuelles (Augmentation de la CMU à 5,9%, taxe H1N1, Taxe sur les conventions d’assurance de 3,5%,) nous demandons que la part des cotisations patronal passe à 52 %. (Salariés Endel 48%/ Employeur 52%)

La CGT a été le seul signataire de la NAO 2010, comprenant parfaitement les difficultés financières de l’entreprise, nos demandes pour l’année 2011, ne sont pas une surenchère mais le résultat de plusieurs années de privations et de NAO négative chez ENDEL.

            Dans l‘attente de vos réponses, veuillez  Monsieur, recevoir mes respectueuses salutations.

                                             

                                                                               Yves SAMPIETRO

 

 

                                                                                 DSC CGT

Publié dans ACCORDS ENDEL GDF SUEZ

Partager cet article

Repost0

2e TOUR DES ELECTIONS PROFESSIONNELLES ENDEL

Publié le par LA CGT ENDEL

ELECTIONS ENDEL 2010 2e TOUR.

La CGT a présenté des listes de candidats lors du 2e tour des élections professionnelles ENDEL.

les résultats dans l’attente d’avoir les Cerfa sont les suivants :

Comité d’Etablissement Ile de France : La CGT 3 Titulaires 1er Collège, 3 Suppléants 1er Collège.

Comité d’Etablissement Sud Est : La CGT 3 Titulaires 1er Collège, 2 Suppléants 1er Collège.

Comité d’Etablissement Centre Ouest : 2 titulaires 1er Collège, 1 Suppléant 1e Collège et 1 Suppléant 2e Collège.

Comité d’Etablissement Nucléaire : 1 Titulaire Collège Cadre, 1 Suppléant Collège Cadre.

Nous reviendrons dans un prochain article sur tous les résultats de cette élection professionnelle aussi bien sur les CE que les DP.

Nous renouvelons nos remerciements à l’ensemble du personnel, qui a su conforter la  CGT comme 1ere Organisation Syndicale de l’entreprise Endel.

Maintenant la NAO 2010/2011 a commencé le 7 décembre et se poursuivra le 5 et 25 janvier 2011, vos revendications ont été remises à la Direction lors de cette 1ere réunion.

Nous aurons besoin de votre soutien lors des prochaines réunions de la NAO.

Faites remonter à vos DS et Elus CGT votre attente pour cette NAO 2011.

Pour Info : Le CCE se réunira le 13, 14 et 15 décembre pour affiner son avis sur les Unités Territoriales que la Direction Endel veut mettre en place pour janvier 2011.

Cette réorganisation d’Endel est aux yeux de nos cher(es) dirigeants, le seul chemin pour que notre entreprise retrouve le chemin de la croissance.

La CGT sera très attentive à toutes ces manœuvres, qui comme nous le savons par expérience est préjudiciable aux salariés en terme d’emploi.

Nous reviendrons vers vous pour d’autres infos.

C’est avec un peu d’avance que l’ensemble des Elus CGT vous souhaitent de très bonnes fêtes de fin d’année avec votre famille et vos amis.

 

Publié dans ACCORDS ENDEL GDF SUEZ

Partager cet article

Repost0

Résultats élections ENDEL GDF Suez 2010

Publié le par LA CGT ENDEL

ELECTIONS PROFESSIONNELLES ENDEL GDF SUEZ.

 

La CGT remercie l’ensemble du personnel qui a participé aux élections professionnelles ENDEL  GDF SUEZ 2010

Quels que soient vos votes dans les Etablissements, la majorité d’entre  vous a tenu à ce que la CGT reste majoritaire avec le droit d’opposition et ce avec 55,11% des suffrages.

Dès demain les nouveaux  élus vont se remettre au travail avec en mémoire le respect de votre confiance et de vos votes.

Nous demandons à tous les élus CGT, de travailler pour le bien des Ouvriers, ETAM et Cadres y compris avec les autres Organisations Syndicales qui le désireraient.

Le 8 décembre un deuxième tour est organisé dans plusieurs Etablissements, nous vous demandons de voter les candidats CGT à cette occasion.

Nous ferons une synthèse avec nos élus et nous tiendrons compte de nos forces et nos faiblesses dans certains Etablissements.

D’ors et déjà nous constatons que la CFTC n’a pas réussi à avoir 10% de représentativité, et de ce fait elle disparait de la table des négociations.

Voici un comparatif sur la représentativité obtenu en 2007 et 2010.

Nous reviendrons plus en détail sur ses résultats.

 
Organisation Syndicale 2007 2010 Collèges
CGT 56,85% 55,11% 1,2,3
FO 17,05% 19,58% 1,2,3
CFDT 15,97% 14,90% 1,2,3
CFTC 3,16% 2,71% 1,2,3
CFE/CGC 6,95%(14,46%) 7,7% (14,10%) 1,2,3 (2,3)

Publié dans ACCORDS ENDEL GDF SUEZ

Partager cet article

Repost0

PROTOCOLE ELECTORAL 2010 PERTURBE PAR LES REFORMISTES

Publié le par LA CGT ENDEL

L’art ou la manière d’enfumer la CGT.

 

Depuis le mois de décembre les DSC négocient le protocole électorale 2010.

Loin de nous de dénoncer quelques manœuvres syndicales mais nous devons vous dire quelques vérités.

 

Depuis le début de ces négociations la CGT sent que le OS réformistes qui seront peut être appelés à disparaître du paysage tentent d’éclater ENDEL.

N’étant pas signataires de la Loi sur la représentativité, elles s’occupent plus de leurs sorts que des salariés d’ENDEL…

Sont t-il syndicalistes… ?   Au point de vouloir éclater la Direction Endel dans tous les CE (fonction support, QPE….), afin de pulvériser le Nucléaire et de le mélanger avec l’industrie, de couper Endel en  6  d’Etablissements…la France coupée en 5, plus la Guyane.

Interrogeons nous sur la pertinence de leurs projets… à géométrie variable.

 

Hier a eu lieu la réunion de la dernière chance  sur le  protocole électoral 2010.

La Direction cherchant un compromis, propose un découpage en 9 établissements avec un CE, Nord et Nord Est, GPSI, Ile de France, Siège, Sud Est, BBN, Centre Ouest + Sud Ouest, Nucléaire, Guyane.

Le délégué  FO refuse, après consultation de sa fédération et  de lui-même et propose 7 CE voulant des « gros CE de proximité » !!! Il propose 1 CE Guyane, 1CE siège, 1CE nucléaire (ils ont changé d’avis devant la pétition contre l’éclatement, signée par les salariés les ETAM et les cadres), 1CE GPSI + Ile de France, 1 Nord + Nord est, 1 CE Sud Ouest + sud Est, 1 BBN + centre ouest.

Le compte est bon…..

Quelle est la pertinence et la proximité du CE Nord/Nord Est qui va de Calais, Dunkerque en passant par Strasbourg, Mulhouse, Colmar et cerise sur le gâteau, passe par le Creusot et Chalon sur saone sans oublier Nevers.

Ou sur le CE du  Sud Ouest/Est qui passe par Bordeaux, Brive, Lac en passant par Marseille, Fos sur mer et qui fini par Grenoble, Lyon et Saint Etienne !!!

Et que penser du CE BBN / Centre Ouest qui passe par Cherbourg, Brest, Orléans, Tours et qui revient par la Rochelle et Toulon !!!

Si on veut détruire l’organisation d’Endel on fait pas mieux…

 

Proximité ou gros CE pour eux quand la FO demandait un CE juste pour leur représentant devenu depuis le DSC  et ce dans son secteur de Saint Amant.

Proximité pour la CFTC qui n’a jamais tenu un seul CE et où son représentant siège plus à des organismes paritaires du « bâtiment » qu’aux réunions concernant les 148 salariés qui vont perdre leurs emplois.

Ou proximité et gros CE pour le représentant de la CFE CGC qui n’a tenu que le seul CE du Siège et ce pendant une période transitoire, profitant de l’absence des élus CFDT et qui est plus occupé par des dossiers de « dosimétrie » en réunion que par le sort des Cadres.

► Proximité et grand CE pour la CFDT dans les silences pitoyable de son représentant, sont accompagnant étant peut être la seul personne sachant de quoi elle parle et sait ce que c’est le rôle d’un secrétaire de CE et n’étant peut être pas d’accord avec toutes ses propositions.

 

Vous avez tous compris, que par ses manœuvres on cherche à faire baisser l’influence et la  représentativité de la CGT qui dérange ses messieurs.

 

La CGT lors du CCE du 4 mars a réuni tous les élus CGT des CE  (10 CE présent sur 11), la décision prise en commun reflète le vécu des Elus dans leur périmètre, vos Elus ont décidé de conserver leurs 11 Etablissements afin d’être au plus près des salariés.

 

La Direction nous annonce qu’elle défendra le même projet que nous, soit Endel en 11 Comité d’Etablissements.

 

Maintenant la décision revient à la Direction Départementale du Travail, nous verrons comment elle abordera le sujet et nous vous tiendrons au courant.

 

Nous serons comme à notre habitude au plus près de vos intérêts  et de vos revendications.

                                                              Montreuil le 10 mars 2010

Publié dans ACCORDS ENDEL GDF SUEZ

Partager cet article

Repost0

PROPOSITION D'ACCORD SUR LE PAS

Publié le par LA CGT ENDEL

Suite aux réunions de négociations du plan d’accompagnement social (PAS) des Comités d’Etablissements Nord Est et Sud Est.

Un projet d’accord pour information a été proposé au CCE du 4 mars 2010, ce projet va être soumis aux CE concernés pour consultation et avis très rapidement, et repassera au CCE prévu le 24 mars 2010.

Les Organisations Syndicales locales le valideront ensuite.

 

Même si la CGT ne cautionne pas ce PSE déguisé en PAS, vos élus ont été partis prenante pendant toutes ses négociations, au contraire de certaines Organisations Syndicales centrale qui sans le rappel à l’ordre de la Direction ne seraient pas venues, ne voulant, soit disant, pas faire de la « figuration ».

Dans cette négociation la CGT et vos élus non eut pour seules idées que la préservation de vos emplois.

Toutes les mesures à caractère indemnitaire prévues par le présent plan d’accompagnement s’appliquent aux mobilités internes et externes volontaires réalisées depuis le 15 décembre 2009 au sein des agences concernées par le projet de restructuration par les salariés dont le poste est supprimé et ce, avec un effet rétroactif à cette date.

 

Voila ce qui a été obtenu lors de ses 5 réunions.

 

-          Les engagements pour faciliter les mobilités et le maintien dans l’emploi.

La Direction recherchera et identifiera les reclassements possibles dans les différentes sociétés du groupe situées prioritairement en France ou éventuellement à l’étranger.

Les postes seront proposés par le réseau de la branche et du groupe, en lien avec la DRH et l’espace mobilité.

Chaque salarié concerné recevra au minimum deux propositions de poste en mobilité, prioritairement dans son bassin d’emploi et/ou prioritairement au sein d’Endel.

 

-          Inscription volontaire en mobilité interne ou externe.

Dans ce dispositif, les actions engagées résultent de la décision VOLONTAIRE des salariés et ne peuvent en aucune façon être imposées par la Direction ou ses représentants.

En conséquence, les salariés garderont la liberté de prendre en compte ou non les propositions de mobilité interne.

 

-          Mobilité interne Endel et GDF SUEZ volontaire.

1)     Reprise de l’ancienneté par la société d’accueil.

2)     Absence de période d’essai.

3)     Garantie d’un salaire équivalent.

4)     Période d’adaptation de 3 mois, pendant cette période d’adaptation le salarié dispose d’un droit de renonciation au poste.  Le salarié sera alors réintégré au sein de sa société d’origine et pourra bénéficier de toutes les mesures du PAS.

 

-          Mesures destinées à faciliter la mobilité interne.

     Situation entraînant la possibilité de changement de résidence.

1)     Temps de transport quotidien A/R du salarié à 3 heures et portant la distance A/R du trajet quotidien à 100km : 80,00 €uros  calendaire de grand déplacement et ce pendant une durée de 3 mois maximum. (la partie au dessus de 67 € est soumise à charge)

2)     Prise en charge des frais de voyage hebdomadaires A/R soit en IK ou tarif SNCF 2e classe.

3)     Après confirmation de la période d’adaptation une aide à la recherche  d’un logement sera prise en charge à hauteur de 1500 € (sur facture)

4)     Voyage de reconnaissance pour le conjoint + les personnes à charge. (sur justificatifs)

5)     Frais de déménagement pris en charge et réglés par l’entreprise.

6)     Congés de 4 Jrs pour la recherche  d’un logement et  de 2 Jrs pour le déménagement

 

7)      Frais d’installation de 10000 € brut. (Exonérés dans les limites de l’URSSAF et sur justificatifs)

8)     Double résidence et pendant une période  de 6 mois : 67 € par jour sur justificatifs.

     (En fonction des situations individuelles reconnue par la DRH)

9)     Prise en compte de l’évolution des loyers imposés en raison de la mobilité    géographique.

Endel assurera la prise en charge de cette augmentation de loyer sur justificatifs, dans la limite de 400€ par mois pendant 12 mois. (Voir accord pour les modalités)

Cette indemnité pourra se cumuler avec la double résidence (8).

     10) Remise à niveau des salaires lié au coût de la vie du nouveau lieu de résidence.

 

            -  Accompagnement du conjoint.

 

1)     Pour une durée de 6 mois un accompagnement est destiné à aider le conjoint dans la  recherche d’un nouvel emploi dans la région de sa nouvelle installation.

     Cet accompagnement sera confié à l’espace mobilité.

2)     Accompagnement du conjoint en cas de nouvel emploi entraînant une baisse de rémunération.

Une indemnité dans la limite de 200 € brut  sera versée tant que le conjoint subit une perte de salaire et ce pendant une durée de 24 mois maximum. (Certificat de travail + copie des bulletins de salaire)  (Voir accord pour les modalités)

3)     Prime de mobilité réussie.

12000 € pour une mutation avec déménagement  (4000 € au bout de 3 mois et

8000 € 9 mois plus tard).

6000 € pour une mutation sans déménagement (2000 € au bout de 3 mois et 4000 € 9mois plus tard).

 

-          Mobilité externe volontaire.

 

Pour bénéficier des mesures de mobilités externes, le salarié devra présenter un projet abouti lui assurant un revenu pérenne.

Tout projet sera validé par la commission de suivie.

Pour éviter la perte de compétence qui serait préjudiciable à Endel, le choix de ce dispositif est ouvert aux salariés :

-          Appartenant à des catégories d’emplois dans lesquelles certains pourrait être supprimés.

-          Dont le départ volontaire pourrait permettre le reclassement effectif d’un autre salarié dont le poste est concerné par la présente procédure.

 

1)     La mutuelle sera prise en charge par l’entreprise pour une période de 9 mois.

2)     Le salarié dont le départ volontaire a été accepté par l’entreprise et dont le contrat est rompu dans le cadre d’une rupture pour motif économique percevra une indemnité de départ volontaire dont le montant net de CSG et de CRDS est égal à l’indemnité conventionnelle de licenciement brut (ICL) ou l’indemnité légale de licenciement, si ce montant est plus élevé (ILL) Attention voir vos Convention collectives territoriales et faire le calcul faite vous aider du RRH) majorée de :

 

-          4000 € net de CSG et de CRDS quelque soit l’ancienneté.

-          2/10e de mois net de CSG et de CRDS par année d’ancienneté

-           porté à 700 € net de CSG et de CRDS pour les salariés de 40 à 49 ans (dès la 1ère année)

-          et porté à 1000 € pour les salariés âgés de 50 ans et plus dés la 1ère année.

  

Le mois de salaire brut prit en compte pour le calcul de la majoration liée à l’ancienneté s’entend de la rémunération mensuelle de base majorée de l’ancienneté.

L’age et l’ancienneté retenus pour le calcul de l’indemnité de départ volontaire, seront appréciés au 31 décembre de l’année du départ du salarié

 

-          Montant minimal de l’indemnité de départ volontaire.

 

- Salariés âgés de 30 ans et moins : 15000 € net de CSG et de CRDS.

- Salariés âgés de 31 ans à 44 ans inclus et ayant moins de 5 ans d’ancienneté : 20000 € net de CSG et de CS+RDS.

-  Salariés âgés de 31 ans à 44 ans inclus et ayant plus de 5 ans d’ancienneté : 25000 € net de CSG et de CS+RDS.

- Pour les salariés âgés de 45 ans et plus et ayant moins de 5 ans d’ancienneté : 30000 € net de CSG et de CRDS.

- Pour les salariés âgés de 45 ans et plus et ayant plus de 5 ans d’ancienneté :

35000 € net de CSG et de CRDS.

 

-          Aide à la création d’entreprise.

 

- Les salariés volontaires et porteurs d’un projet professionnel pourront bénéficier d’une structure de conseil et d’aide financière à la création, à la formation et à la gestion d’un montant de 15000 € versés sur présentation de l’inscription au registre du commerce ou au registre des métiers de l’activité crée après avis de la commission de suivi.

En cas de désaccord entre la Direction et la commission de suivi, l’avis d’un cabinet conseil sera pris en compte dans le cadre d’une nouvelle réunion de la commission.

Le salarié sera accompagné par un consultant spécialisé du cabinet de l’espace mobilité.

 

- Priorité de réembauchage.

        

- le salarié qui a vu son contrat de travail résilié à l’amiable pour motif économique dans le cadre du volontariat bénéficiera d’une priorité de réembauchage. Dans l’année suivant la date de la rupture de son contrat.

Important : Cette demande devra impérativement lui être soumis lors de son solde de tout compte.

 

La commission sera informée de chaque demande de réembauchage adressée, à l’entreprise.

 

-          Budget Formation.

-          En fonction d’une analyse favorable du dossier, une aide à la formation adaptation sera accordée aux salariés concernés en complément des autres modes existants de financement des actions de formation.

-          Sous réserve de la pertinence de la demande de formation, les aides à la formation ne seront pas limitées dans leur montant et dans leur durée.

-          Une réponse devra être apportée à toutes demandes dans les 15 jours suivant le dépôt.

 

      Si vous êtes concernés par cette situation ne rester pas seuls, isolés vous êtes perdants. Consulter vos élus CGT

 

 

                                                           Montreuil le 5 mars 2010

 

 

 

                                                                                                                                                                                                                                                                    

 

 

 

Publié dans ACCORDS ENDEL GDF SUEZ

Partager cet article

Repost0

DECLARATION CGT: ACCORD SANTE/SECURITE et GPEC

Publié le par LA CGT ENDEL

DECLARATION CGT

Signature accords groupe GDF Suez Santé/Sécurité et GPEC

Deux nouveaux accords de groupe européens relatifs à la santé sécurité et à la gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences doivent, à compter de ce jour de signature, constituer de nouveaux points d’appui pour les salariés et les organisations syndicales afin d’améliorer les conditions de travail, de sécurité, et permettre une vision prospective et dynamique de l’emploi et des compétences dans toutes les sociétés du groupe.

C’est avec cette volonté de créer une dynamique sociale concrète que la CGT s’est fortement impliquée dans ces négociations pour éviter d’en rester à de simples effets d’affichage ou de communication vis à vis du monde externe.

Nous voulons croire en signant ces deux accords, que dans toutes les sociétés du groupe en Europe, chacune se mettra au diapason, sans retenue, sans crispation et sans la moindre restriction.

Les conditions de mise en œuvre de ces deux accords sur des thèmes de pleine actualité seront déterminantes pour instaurer un esprit de confiance, de respect, pour le dialogue social.

Durant les négociations, il a fallu beaucoup d’opiniâtreté de la part du Groupe Spécial de Négociation pour que certaines formalités contraignantes soient inscrites dans ces accords, cela n’a pas été facile de les obtenir et des doutes subsistent sur la capacité du groupe à imposer partout une bonne déclinaison de ces accords.

Concernant la GPEC, il est clair, à notre sens, que les tensions qui règnent sur l’emploi dans certaines sociétés, ne sauraient inverser les priorités ; GDF Suez est un groupe solide et robuste qui a résisté à toutes les crises, comme vient de l’annoncer Mr Mestrallet, dans une récente interview à un quotidien français.

Certaines sociétés du groupe en France, comme ENDEL, INEO, SITA, ou à la branche Energie Energie France, affichent des choix qui vont à l’encontre de toute gestion prévisionnelle et persistent dans des postures de suppressions d’emplois ou d’externalisation d’activité pour obtenir des résultats financiers à court terme.

En Europe également, certaines sociétés souffrent de la crise et de ses effets déstructurants sur les politiques nationales et là également on constate les mêmes attitudes de réduction d’emploi. Il ne faut donc pas s’étonner que le facteur confiance de la mise en œuvre de l’accord GPEC sera déterminant pour le dialogue social du groupe en Europe.

Avec l’accord GPEC Groupe, l’obligation de mise en œuvre dans chaque société, la création des comités GPEC à chaque périmètre de présence du groupe, doivent permettre d’apporter aux salariés les dispositions qui leur permettront de mieux bâtir leur carrière, de se protéger lorsqu’ils ont été exposés à des conditions de travail pénibles, de saisir de nouvelles opportunités de formation professionnelle tout le long de leur période d’activité.

Nous serons vigilants quant au respect des différentes phases de mise en œuvre de l’accord pour éviter ainsi l’inertie qui avait suivi la signature de l’accord existant de 2007 chez Suez.

Concernant l’accord Santé Sécurité, nous devons considérer que les deux thèmes doivent trouver les meilleurs prolongements dans les sociétés, et sur la base d’un vrai dialogue social avec les représentants des salariés.

Le contexte économique et social néfaste en Europe favorise la dégradation des conditions d’emploi, les relations du travail, comme ont pu le montrer les effets dévastateurs du stress sur les salariés pouvant aller jusqu’à des situations dramatiques.

Nous n’accepterons pas de nous en tenir à un simple affichage sur le sujet, à des constats d’autosatisfaction, ou plus grave, à des démarches de culpabilisation des salariés, et pour ce qui nous concerne, cet accord doit être de nature à faire changer, radicalement, certaines mauvaises habitudes prises, et nous savons qu’il sera difficile dans certains cas, de restaurer un dialogue social où chacun se respecte et s’écoute.

Le poids du management dans les choix décisionnels, tant en matière d’emploi que de conditions de travail et de sécurité, doit être réduit par un rééquilibrage en faveur de la mise en place de nouveaux espaces de négociation et de dialogue social et par le plein respect des prérogatives des Instances Représentatives spécifiques existantes dans ces domaines de compétences.

Pour le management, le défi à relever est aujourd’hui dans sa capacité à ne pas dénaturer les écrits de ces accords. L’audace sera de travailler différemment avec les organisations syndicales et également de positionner les CHSCT en France, et instances équivalentes en Europe, dans un rôle d’acteur incontournable sur les questions essentielles de santé sécurité pour les salariés avec la prise en compte des problématiques qu’ils soulèvent et de leurs propositions, dans les processus décisionnels. L’ambition doit être l’élection directe par les salariés des représentants dans ces instances, comme le préconise le rapport gouvernemental français sur le stress, pour crédibiliser auprès des salariés la réelle volonté de traiter les problèmes inhérents à la santé sécurité.

 

                                                       Montreuil 23 février 2010

Publié dans ACCORDS ENDEL GDF SUEZ

Partager cet article

Repost0

Plan d'Acompagnement Social à Fos sur Mer, Strasbourg et Bourgogne.

Publié le par LA CGT ENDEL

PLAN D’ACCOMPAGNEMENT SOCIAL OU DEGRAISSAGE DU PERSONNEL ENDEL !!!

 

Mardi 2 février c’est tenu la première réunion de négociations à Marignane pour le CE sud Est sur le plan d’accompagnement social (PAS) décidé par ENDEL.

 

A notre surprise, 3 Délégués Syndicaux Centraux manquaient à l’appel CFTC, FO, CFE CGC, la CFDT ne souhaitant qu’être représenté en tant qu’élu  du CE Sud Est ?

Comme quoi le sort des 148 salariés par les suppressions de postes ne les concerne pas ?

 

Quoi qu’il en soit la CGT était bien présente pour défendre vos intérêts.

 

Lors de cette réunion la Direction nous a montré plusieurs facettes de son emprise sur la situation, après quelques explications sur la situation du site de Fos sur mer, ou nous travaillons pour un mono client (Arcelor Mittal = 90% de notre activité avant sur l’agence, 40% actuellement). Alors que les Elus critiquent cette dérive depuis plusieurs années.

Des pertes sur les appels d’offres Eurocopter, Elengy etc. etc.ou nous arrivons 2e.

 

Endel leader des services à l’industrie deviendraient t-il le Poulidor sur les appels d’offres !!!

 

Sur le Creusot et la Bourgogne nous avons fait le constat que 600 M€ étaient investis dans la région, hors on s’aperçoit que Endel n’y va pas !!! Et encore moins chez Areva.

Il y a de quoi s’inquiéter de la pérennité de nos emplois.

 

Au soir de cette réunion de négociations nous sommes tombés sur un constat de désaccord sur le montant des indemnités de départs, mais ce n’est à nos yeux que la 1ere réunion de négociations. (Fin de réunion 21h00)

 

Le 4 février à Strasbourg pour le CE Nord Est, Les OS CFTC, CFE CGC et FO brille par leurs absences… (Très inquiétant)

 

Suite à la réunion du 2 sur le Pôle Sud Est la Direction fait volte face et nous annonce que le projet PAS comporte désormais exclusivement des mesures de mobilité géographique et professionnelle interne Endel et du groupe GDF suez.

Mais à notre question de nous faire voir les postes disponibles en interne, nous n’avons pas de réponses.

Nous demandons à la Direction de s’engager fermement (en signant) pour que tout le monde puisse retrouver un emploi chez Endel ou dans le Groupe.

Elle refuse, mais elle est sûre de retrouver un emploi à tout le monde.

De qui se moque t-on !!!

 

En ce qui concerne le Pôle Nord Est 54 postes sont supprimés.

 

Endel profite t-il de la crise pour dégraisser ?

Sur le site de Fos sur mer nous nous posons la question, en effet bons nombres d’entreprises rayonnent dans le secteur, il est incompréhensible que Endel n’y trouve pas sa place.

 

Pour le secteur Nord Est la situation est plus difficile.

 

Lundi 8, nous avons une réunion avec la Commission Economique, vos élus CGT on déjà posé les questions qui nous inquiète sur la situation de certains secteurs et en particulier le site de Dunkerque ou Total décide de stopper sa production. 
L’impact pour Endel et l'arrêt du contrat (environ 110 salariés touchés), il n’en reste que 6 en poste à ce jour et l’abandon de l’arrêt décennal, qui impactera le Pôle Spécialité à hauteur de 140 personnes.

Nous reviendrons sur ses sujets dans le blog.

 

Mais dors et déjà ne vous inquiétez pas pour vos dirigeants, selon l’autorité des marchés financiers, le PDG du groupe « Energétiques GDF Suez », Gérard Mestrallet, a exercé plusieurs milliers de stock- options en janvier, réalisant une plus value de 830 500 euros…

 

Une paille dans son quotidien…

 

 

 

Publié dans ACCORDS ENDEL GDF SUEZ

Partager cet article

Repost0

Plan d'accompagnement social chez ENDEL.

Publié le par LA CGT ENDEL

Suite au souhait de la Direction d’Endel,  la Commission Economique, les CE concernés et les DSC  sont convoqués mardi 2 février 2010 à Fos sur mer et jeudi 4  février 2010 Strasbourg à une réunion portant sur un accord d’accompagnement social concernant 148 salariés. (PAS)

 

Le but est de faire partir 148 salariés de l’entreprise sans licenciement économique…

 

La CGT a déjà fait connaître sa position, nous voulons préserver les emplois et ce dans le bassin d’emploi.

Il est sur que depuis des années la CGT et les élus ont toujours dit à la Direction que le fait de travailler pour un mono client nous apporterait des désagréments lorsque celui-ci perdrait des parts de marché.

Maintenant nous sommes devant le fait accompli… sur le site de Fos sur Mers, Acelor Mittal ré internalise tout ce qui était fait par les salariés d’Endel.

 

Sans avoir d’état d’âme nous pensons que les erreurs viennent de la Direction Endel, les salariés en payent les conséquences.

 

La CGT ira négocier cet accord, sans agressivité mais nous maintenons l’idée que si des solutions devaient être trouvées, elles devraient être issues du groupe GDF SUEZ.

 

Comment penser qu’un groupe aussi conséquent ne puisse intervenir pour sauvegarder une filiale.

Nous ne demandons pas l’aumône, mais juste le droit de travailler…

 

Le site de TOTAL Dunkerque est appelé à fermer, la aussi nous nous posons des interrogations ?

 

L’année 2010 risque d’avoir des conséquences pour l’emploi chez Endel, nous appelons les salariés à rester vigilants, aujourd’hui les Ouvriers … les Etams… et demain les Cadres….

 

Ensemble nous devons relever le défi qui nous est imposé, et c’est ensemble que nous pourrons y arriver, pour préserver nos emplois.

Publié dans ACCORDS ENDEL GDF SUEZ

Partager cet article

Repost0

Article 36 LA Cgt affirme sa détermination...

Publié le par LA CGT ENDEL

 

ARTICLE 36,  COUR DE CASSATION

 

 

Suite à l’intervention de la CGT et du CCE lors de l’entretien du mois de janvier, la Direction consent d’étaler le remboursement des cotisations salariales sur 12 mois.

 

Pour la CGT les comptes ne sont pas bons, en effet le fait de demander aux salariés le remboursement des sommes dûes au titre des cotisations, nous amène à penser que la Direction profite de son monopole pour effectuer des saisies sur salaires de façon, comme à son habitude « unilatérale ».

 

Pour sa part la CGT a saisi les Tribunaux compétents afin de demander au Juge de l’Exécution de statuer sur le sujet.

Il apparaît d’ors et déjà que Endel a procédé à un prélèvement sur salaire au mois de décembre, intitulé Article 36 DL 2003,2004, 2005, 2006, 2007 et 2008, 2009 intervenant avec la paie de janvier, procédant là à une compensation non fondée ni en fait ni en droit.

 

Cette « régularisation forcée » de cotisations salariales n’est pas prévue par le jugement du tribunal de Nanterre.

Au contraire la Cour d’Appel de Versailles a souligné l’attitude fautive d’Endel.


Endel a décidé de se pouvoir en Cassation 

Quoi qu’il en soit la CGT à  a assigné Endel au Tribunal de Grande Instance de Nanterre à jour fixe sur le sujet.

 

Affaire à suivre….

 

 

Publié dans ACCORDS ENDEL GDF SUEZ

Partager cet article

Repost0

<< < 1 2 3 4 > >>