SOUTIEN DU CEE DE GDF SUEZ SUR LA REMISE EN CAUSE DE LA RETRAITE A 60 ans

Publié le par LA CGT ENDEL

MOTION DU COMITE D’ENTREPRISE EUROPEEN DE

GDF Suez  du 20 octobre 2010

Depuis plusieurs mois, les salariés français avec leurs organisations syndicales unies s’opposent au projet de réforme des retraites que veut imposer le gouvernement.

L’opposition des salariés, soutenus par l’opinion publique, est grandissante face à une réforme injuste et inefficace qui aggrave les inégalités sans assurer la pérennité des retraites par répartition.

Une nouvelle journée nationale de grèves et de manifestations avait lieu le mardi 19 octobre, veille du vote au Sénat sur l’ensemble de la loi, appuyée par les initiatives dans les territoires, les entreprises et notamment celles du groupe GDF Suez avec une ampleur historique, qui se sont accélérées ces derniers jours, dans tout le pays. Cette dynamique ne s’arrêtera pas au soir du vote au Sénat.

Les membres du CEE de GDF Suez, solidaires de l’attachement des organisations syndicales françaises à la retraite à 60 ans et à la possibilité de partir à 65 ans avec une retraite à taux plein, les soutiennent dans la demande aux sénateurs de ne pas adopter cette réforme injuste en interpellant le Président Mestrallet lors de la séance plénière du 20 octobre.

De même, ils soutiennent toutes les actions dans les pays comme en Espagne, Grèce, Portugal, où les salariés dénoncent les orientations prises par les pays de l’Europe en matière sociale.

 

En effet, partout sont remis en cause l’emploi, les droits sociaux, retraite, santé,… Le gel voire la baisse drastique des salaires dans certains pays, le chômage record, sont devenus insupportables quand, dans le même temps, banques et entreprises engrangent des profits records, qui profitent principalement aux actionnaires, y compris à GDF Suez.

 

Les gouvernements en Europe, obnubilés par les bonnes notations sur les marchés financiers, ne veulent pas entendre les populations.

Les salariés ne doivent pas subir les conséquences de la crise financière.

 

A Bruxelles, Madrid et dans de nombreuses villes en Europe, les salariés, à l’appel des organisations syndicales en Europe, de la C.E.S., manifestaient le
29 septembre dernier « contre l’austérité et pour donner la priorité à l’emploi et

 la croissance ».

 

 

                                                                                         Montreuil 17 h 00

Publié dans RETRAITE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article