Egalité professionnelle, pourquoi la CGT ne signera pas.

Publié le par LA CGT ENDEL

                             COMMUNIQUER DE PRESSE

Suite aux négociations conclues le 19 juin 2009, la Fédération des Travailleurs de la Métallurgie CGT ne sera pas signataire de l’Avenant à l’accord du 19 juin 2007, relatif à l’égalité professionnelle et aux mesures permettant la suppression des écarts de rémunérations entre les femmes et les hommes.

En effet, après analyse et consultation des syndicats CGT des entreprises de la Métallurgie, nous considérons que :

 

 

Cet avenant ne traite pas des réels écarts de rémunération entre les femmes et les hommes.

 

 

La méthode utilisée par l’UIMM pour révéler les écarts de salaire n’est pas pertinente puisqu’elle ne prend pas en compte la situation des femmes dans la dynamique de leur parcours professionnel.
Alors que toutes les études
sérieuses font la démonstration d’un écart de salaire moyen de 27 %, l’étude de l’UIMM révèle un écart maxi de 4,8 %.
Il y a absence de mise en place d’une méthode claire, fiable et déclinable

jusque dans les entreprises pour établir les écarts de rémunération.

 

 

L’UIMM reconnaît le peu de pertinence de cette étude, dans la mesure où la

quantité a été privilégiée à la qualité.

 

 

Il n’y a aucune volonté de l’UIMM de prendre en compte notre proposition de réparation des préjudices subis.

 

 

Le contenu de cet avenant ressemble plus à une charte et à un guide de

bonne conduite.

 

 

Il n’y a aucune contrainte pour les employeurs permettant l’égalité

professionnelle.

 

 

Il y a absence de réelle volonté de mettre en place dans les entreprises des plans de formation professionnelle spécifique.

 

 

Cet avenant prévoit l’utilisation du DIF durant les congés maternité ou

d’adoption, congés parental d’éducation, congés de présence parentale,

congés de soutien familiale. C’est une remise en cause d’un acquis important

pour les femmes.


                                                     Fait à Montreuil, le 28 Septembre 2009

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article