MARDI RENDEZ VOUS A LA TOUR T1 ENGIE A LA DÉFENSE A PARTIR DE 9H

Publié le par LA CGT ENDEL ENGIE

TOUR T1

TOUR T1

MARDI 28 MARS 2017

RENDEZ-VOUS DEVANT LA TOUR T1 ENGIE A PARTIR DE 9H !

Devant le silence obstiné de la Direction ENDEL, les salariés ont décidé de s’inviter devant le siège d’ENGIE mardi 28 mars à partir de 9h, afin de voir si la Direction de ce groupe, qui soigne son image de marque en étant le plus propre et un des plus généreux du CAC 40, d’ailleurs Isabelle Kocher, directeur général d'ENGIE, a déclaré : Nos résultats pour 2016 sont solides, en ligne avec la guidance. Au titre des résultats 2016, confirmation d'un dividende de 1 euro par action en numéraire, et au titre des résultats 2017 et 2018, d'un dividende de 0,70 euro par action et par an en numéraire.

Notre plan de performance “Lean 2018“ progresse également plus vite que prévu…

Nous pensons que ce Lean 2018 devient une obsession pour les dirigeants d’ENDEL, à force de faire des économies nous appauvrissons les salariés par les salaires et notre entreprise par le manque d’investissements et de moyens.

De l’argent il y en a pour l’actionnaire, pour les dirigeants, et pour les autres rien…

Nous demandons à être reçu par la Direction d’ENGIE, afin de voir pourquoi cette direction reste sourde aux attentes des salariés.

Nous lui demanderons aussi des explications sur la prime de fin d’année, où nous avons été spoliés, en effet les salariés de la Guyane la percevaient entièrement depuis 2001 (1mois de salaire+ ancienneté) alors que les autres ne percevaient qu’un demi-mois + l’ancienneté.

Nous lui demanderons des explications sur les augmentations de salaire hors NAO, des collègues de Kourou, et ce afin de faire partir la fusé Ariane 5.

Aux dernières nouvelles, nos collègues sont toujours en grève…

Nous lui demanderons aussi quelques explications sur les 4.857.651 € de primes pour les Cadres et assimilés…

Renseignez-vous dès lundi, afin de s’organiser pour ce déplacement : location de bus, covoiturage, bus Marcron etc… etc…

 

 

Commenter cet article