ECHOS DES NEGOCIATIONS SUR LA NAO 2017

Publié le par LA CGT ENDEL ENGIE

Suite à la négociation sur la NAO et lors de la réunion du 1er février des DSC, la Direction nous reparle de ses autres propositions, si nous refusons les premières.

1550 € salaire minimum dès l’embauche.

Augmentation de la PAC de 300 € à 400€ (100 €)

Assiduité : prime de 100 € pour le salarié présent annuellement, prime de 50 € si absent de 1 à 4 jours.

AI : 0,20 % ouvriers et ETAM.

AG : pas d’AG…

Rente de conjoint : 80% employeur, 20% salarié (soumis à la signature de l’accord…)

Cadre : AI de 1,25%

Perco : abondement sur transfert Perco : 15% plafond à 150 €, pour 2017 pour les 5 derniers jours l’abondement serait porté à 20% plafonné à 300 € par an et par salarié.

La CGT refuse la proposition du 1 ½ treizième mois, au vu de la complexité d’obtention de cette prime.

  1. si nous avions trouvé l’idée bonne de la reconstruction de cette prime, de mettre des conditions de présentéisme draconienne et de faire une usine à gaz de ce projet, nous incite, même si nous en avons été précurseur avec les 1300 signataires de la pétition, à décliner pour l’instant.

La CGT a proposé lors de cette discussion de revenir à une AG.

  1. Ouvriers et ETAM AG avec un talon de 50 €

  2. AI 1,5 %

  3. Cadres 1,5%

  4. Augmentation de 100 € ou 200€ de la prime de départ en retraite.

  5. Rente de conjoint : 80 % Employeur, 20% salarié.

    Et/ou

  1. Ouvriers et Etam : Une AG de 1,5% sur le salaire de base.

  2. Augmentation de la PAC de 100 € ou 150 €

  3. Augmentation de 100 € ou 200€ de la prime de départ en retraite.

  4. Rente de conjoint 80 % Employeur, 20% salarié.

  5. Cadres 1,5 %

    La Direction s’engage à nous donner une réponse lundi 20 février 2017.

    Nous demandons aux salariés de commencer à se mobiliser dès le 21 février, avec les DS E et les DP CGT afin de décider ensemble de la suite à donner.

    Montreuil 17 février 2017

     

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article