Brève ENDEL: Quand le chat n’est pas là, les souris dansent…

Publié le par LA CGT COFELY ENDEL GDF SUEZ

Quand le chat n’est pas là, les souris dansent…c'est bien connu.

Chez ENDEL il n’y à pas de trêve pendant les vacances d’été, en effet la Direction continue ses basses besognes  pendant cette période, mais maintenant elle s’attaque aux Cadres

En Normandie elle continue de vider l’agence de Port Jérôme, en effet,  trois chargés d’affaires sont partis fin juin,  sous d’autres « cieux », ils ne seront pas remplacés, nous annonce t-on. Un quatrième a été approché pour aller vers Flamanville ou Paluel, ce qui fait que plus personne n’ira démarcher du travail dans cette région, inquiétant non…

Pour la CGT,  le travail de sape de cette Direction bling bling continu, et ce n’est pas fini…

Dans la région de Brive idem, un chargé d’affaire trouve sur son bureau un papier manuscrit lui demandant son CV, car Monsieur Le Mouroux voulait avoir le profil des personnes dans les agences…. Résultat,  une semaine après il reçoit un ordre de mission pour Flamanville, un préparateur de la même agence est concerné, s’ils ne veulent pas partir en déplacement des sanctions sont envisagées…

Idem pour l’agence de Fos sur mer…et certainement d’autres,  dont  nous ne sommes pas au courant.

La stratégie de la Direction, est-elle de déstabilisé les agences au profit du chantier de Flamanville, n’aurait-il pas été souhaitable de chercher des volontaires pour ce chantier, ou il faut 23 Agents  de Maitrises /Cadres et  69 tuyauteurs, soudeurs et monteurs.

Autre lieu,  autre stratégie, dans le nord sur une question de la CGT, on annonce au CE que Endel envisage de sous traiter un marché à une société Roumaine qui s’appelle UMUC (entreprise déjà sous traitante pour nous à Flamanville) sur l’arrêt des bobineuses finisseuses,  sur le site d’Arcelor à Dunkerque. Jusqu'à présent,  les arrêts se déroulaient avec les salariés Endel et des sous traitants locaux. La CGT  déclenche un CE extraordinaire, un CHSCT extraordinaire et saisie l’Inspecteur du Travail du secteur.

La réponse de la Direction a été de dire,  qu’elle n’avait pas les ressources nécessaires pour accomplir ce travail…

Nous posons la question : qui bloque et refuse les embauches des opérationnels ? Qui ne remplace pas les départs en retraite ? Qui signe des contrats en CDD ? Qui négocie les départs conventionnels des salariés de 58 ans (voir moins). ?  Qui prend des salariés détachés de la Communauté Européenne, qui sont moins cher et qui ne paye pas les charges sociales en France ? (Nous n’avons rien contre les travailleurs étrangers, mais c’est le système Européen et le dumping social des entreprises qui est en cause). Qui a bloqué la GPEC (Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences) pendant 3 à 4 ans. Et bien c’est notre Direction bling bling et sa stratégie du vouloir plus de fric tout de suite, sans avoir de vision à long terme et surtout de ne pas savoir quel métier nous faisons.

Quoi qu’il en soit,  la Direction devant les questions de l’Inspecteur du Travail et des Elus CGT, fait marche arrière et se désengage de la société Umuc au motif qu’elle n’aurait pas eu la DPAE (documents nécessaire à transmettre à la DIREECT)

Avec toutes ses manœuvres, nous voyons une volonté de la Direction générale de faire baisser l’effectif de l’industrie, voire à même,  de se désengager de certaines régions,  lesquelles à leurs yeux ne sont pas rentables, nous remarquons surtout que sur l’année 2015 beaucoup de locaux ou ateliers sont en passe d’être vendus. (Nous reviendrons en septembre sur ce sujet)

Nous demandons aussi au personnel qui utilise les  réseaux sociaux de faire attention, car la Direction à les yeux partout.

Continuez  à nous signaler les anomalies dans vos agences…

 

Commenter cet article

azerty 07/11/2015 23:44

je cite:

Avec toutes ses manœuvres, nous voyons une volonté de la Direction générale de faire baisser l’effectif de l’industrie, voire à même, de se désengager de certaines régions, lesquelles à leurs yeux ne sont pas rentables, nous remarquons surtout que sur l’année 2015 beaucoup de locaux ou ateliers sont en passe d’être vendus. (Nous reviendrons en septembre sur ce sujet)

Cette démarche enclanchée côté "industrie" l,est également côté "nucléaire" ...
Avons nous des informations nouvelles sur ce point?

LAURENT 17/08/2015 06:58

Et les RRH et leurs adjoints sont très très actifs dans le nucléaire aussi ! L'accord handicap dont le but initial est de préserver l'emploi sert en réalité de "départ anticipé" à la retraite, de départ "conventionnel" et de maintien du salarié...chez lui !

CGT ENDEL 17/08/2015 19:40

Comme toujours, il profite de la période des vacances...
La restructuration du groupe Engie est en marche.