La 3e réunion de la NAO c’est tenue le 18 décembre en présence de Thierry LEMOUROUX Président Directeur Général d’ENDEL.

Publié le par LA CGT COFELY ENDEL GDF SUEZ

La 3e réunion de la NAO c’est tenue le 18 décembre en présence de Thierry LEMOUROUX Président Directeur Général d’ENDEL.

La 3e réunion de la NAO c’est tenue le 18 décembre en présence de Thierry LEMOUROUX Président Directeur Général d’ENDEL.

La CGT lui à remis une pétition sur la reconstruction du 13e mois promise lors de la construction d’Endel et signée par 1115 salariés, cadres compris, il nous expliqua alors que ce n’était pas lui qui avait promis cette reconstruction et balaya notre demande…

Après 2h30 de chialerie, où il nous explique les excellents résultats d’Endel à 24.5 Millions d’€uro et un dressage de tableau noir sur la situation française, le couperet tombe vers 11h30…

Il n’y aura pas d’augmentation générale pour les ouvriers et les ETAM… mais que, peut être plus tard, on pourrait en remettre…

En complète contradiction avec ce qu’il venait de dire… Car comment faire confiance à cette caste, qui 10 minutes avant ne pouvait pas tenir les promesses de l’ancienne direction…

Par contre il y aura des augmentations individuelles comprises entre 0,5% et 0,9% de la masse salariale pour les ouvriers et ETAM, plus le glissement de l’ancienneté GVT de 0.5 %, intégrer l’ancienneté parmi l’augmentation accordée est une arnaque, car elle est conventionnelle !!!

Il fut même question de crée une commission paritaire pour ces augmentations, une organisation syndicale disant même qu’elle n’avait pas de position dogmatique sur le sujet. Pour la CGT il n’est pas question d’aller dans des commissions pour décider qui doit avoir, ou pas une augmentation individuelle, tout en sachant que c’est la Direction qui décide en dernier lieu CQFD.

Et pour les CADRES et les ASSIMILES une enveloppe d’AI compris entre 0,9% et 1,4% de la masse salariale.

Seule concession faite, par cette direction, est le passage à 17% du RMH pour 17 années de présence dans l’entreprise. La CGT proposant de faire ce calcul sur le taux horaire (la Direction fera le calcul de ce que cela lui coûte, et nous répondra le 8 janvier 2015).

Augmentation du salaire mini Endel passant celui-ci de 1510€ à 1520€ mensuel brut au bout de 2 ans…

Fin de la matinée où le DG s’en va.

Reprise à 14 heures, avec la DRH Madame GALLUZZO, elle balaye nos revendications et au bout d’un certain temps après la séance d’enfumage, et après de longs monologues…les probables projets de 2015 :

Etude sur la construction d’une grille de salaire et classification Endel.

Etude d’une convention collective unique ENDEL, la CGT en a dénombré 13, une autre 9…

Elle refuse de prendre à sa charge la demi-journée de solidarité

Suite à la demande de la CGT de supprimer la tranche de 200 Km concernant les grands déplacements, celle-ci refuse notre proposition.

Suite à la demande de la CGT d’ouvrir une négociation sur le don de RTT ou de congés aux parents d’un enfant ou conjoint malade, elle nous dit qu’elle n’est pas opposée à cet accord et qu’il peut être joint dans l’accord égalité professionnel.

Pour le reste, prime de vacances, prime de départ à la retraite ou amiante, etc… réponse le 8 janvier 2015.

Comme il n’y a que des réponses négatives et après cet enfumage, la CGT décide de quitter la réunion, sous la colère de la DRH…

Nos collègues syndicaux nous imitent…

Maintenant posons nous cette question : les salariés d’Endel méritent-ils cette logique régressive, pour la CGT bien évidemment NON. Nous aurions été dans une logique de perte nous aurions put le comprendre, mais là c’est tout le contraire, 24.5 Millions de résultat (mettre en rapport au franc, même s’il ne vaut plus rien).

Pour la CGT la Direction doit assumer ses responsabilités, et rétablir un vrai dialogue social. Ignorer le mécontentement des salariés ne fera qu’instaurer de façon durable et irréversible un rapport de force et haineux, sans limites entre les ouvriers et les structures qui ont osé l’impensable, supprimer l’augmentation générale.

Quoi qu’il en soit la CGT demande à tous les salariés ENDEL quelques soit leurs convictions  syndicales, de débrayer au minimum 2 heures le 7 janvier 2015, reprenons l’offensive, manifestons pour défendre nos salaires et notre pouvoir d’achat.

Serrons-nous les coudes pour une fois et réagissons.

Nous reviendrons vers vous très rapidement.

En attendant les Elus CGT vous souhaitent à vous et à votre famille de très bonnes fêtes de fin d’année.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

moi 21/12/2014 21:28

Pas d ag alors que 35 % du Ca de la division réacteur et service est à renouveler cette année c est suicidaire de leur part
Qu ils continuent et mais ils ne feront jamais 24,5 millions de bénéfices avec 35 % du CA en moins
Je vois bien un camps de tentes parvis de La Défense avec un camion BFM TV.

CGT ENDEL 21/12/2014 22:42

Bonne idée, mais on commence le 7 janvier par 2h de grève, ensuite il y a une réunion le 8 janvier s'ils ne comprennent pas, nous durcirons le mouvement en étant bien organisé et sans précipitation.
Motivons nous...